Les ventes de VE décélèrent en janvier 2021

Publié le par

Faux départ pour le marché des véhicules électriques. Si les immatriculations des utilitaires « branchés » et des hybrides rechargeables ont progressé par rapport au mois de janvier 2020, celles des VP électriques ont accusé un repli de - 41 % en janvier 2021.

Moitié moins importantes qu’en fin d’année 2020, les immatriculations de VE du mois dernier se voient plombées par un marché particulier qui cale. © Pixabay
Moitié moins importantes qu’en fin d’année 2020, les immatriculations de VE du mois dernier se voient plombées par un marché particulier qui cale. © Pixabay

« Après une année 2020 au beau fixe malgré le contexte, le début 2021 marque une petite pause. » Ce constat, c’est Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France qui l’expose. Selon les chiffres l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique, 15 812 véhicules électriques et hybrides rechargeables ont été mis à la route en janvier 2021. Si ces résultats englobent 9,8 % de parts de marché, ils s’avèrent presque décevants face à un mois de décembre 2020 particulièrement dynamique avec ses 37 250 unités vendues. Il faut dire que « l’accélération habituelle des immatriculations de fin d’année a été d’autant plus marquée par la double nécessité de compenser les retards de livraison pris lors du second confinement et de s’assurer de la conformité aux normes CO2 », souligne Cécile Goubet.

Moitié moins importantes qu’en fin d’année 2020, les immatriculations de VE du mois dernier se voient plombées par un marché particulier qui cale. Enregistrant 6 471 mises en circulation, ce segment se contracte de 41 % comparé à la même période de 2020. Heureusement, les créneaux des utilitaires électriques, mais aussi et surtout celui des véhicules hybrides rechargeables, viennent compenser cette décrue notable avec, respectivement, 1 121 (+ 66 %) et 8 220 unités livrées (+ 115 %). Une tendance à la hausse qui permet au marché électrifié global de se maintenir dans le vert avec 15 812 véhicules vendus et une évolution contenue de 2 %. Ainsi, malgré le recul accusé par le marché des VE neufs vendus aux particuliers, habituellement porteur, il convient cependant de nuancer sa chute au regard de celle du marché automobile français dont les ventes de VPN s’établissent à - 6 %.

Sur les segments plus confidentiels des bus électriques, l’Avere relève 59 immatriculations (contre 41 en décembre 2020), deux pour les véhicules à hydrogène (alors que la fin d’année dernière en comptait 160 !) et aucun camion électrique. Les deux-roues motorisés électriques, eux, dégringolent de 13 % par rapport au dernier mois de 2020 avec 723 mises en circulation. Un niveau semblable à celui de mai 2020, au sortir du premier confinement, mais loin du millier d’unités de cet été.

Pas de reprise sans prises...

Si janvier 2021 s’inscrit en demi-teinte, « les perspectives restent malgré tout très positives avec des projections à 20 % de parts de marché pour les modèles électrifiés rechargeables d’ici à fin 2021 », assure la déléguée générale de l’Avere-France. Optimiste, l’association rappelle d’ailleurs dans son baromètre que, depuis 2010, 486 107 modèles électrifiés rechargeables ont été mis en circulation. L’objectif cumulé pour fin 2021 du contrat stratégique de filière étant de 706 000 unités, l’espoir de l’atteindre paraît toujours permis, à condition que février et les autres mois reste de l’année redressent significativement la barre. Sans compter que le déploiement des infrastructures de recharge, qui doit pourtant accompagner et soutenir la demande de VE, semble faire du sur-place.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Marché VP, Marché VUL, Marché France, Véhicule hybride rechargeable, Avere-France

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER