Les scooters électriques Zeway débarqueront à Paris en septembre

Publié le par

La start-up française Zeway investira les rues de la capitale dès septembre avec ses deux-roues, dont le système de « recharge » par simple échange de batterie devrait défier toute concurrence.

Ces deux-roues électriques seront de la marque Swapper, modèle One, dotés d’une autonomie de 40 kilomètres environ. (© Zeway)
Ces deux-roues électriques seront de la marque Swapper, modèle One, dotés d’une autonomie de 40 kilomètres environ. (© Zeway)

Les deux fondateurs de Zeway, Amaury Korniloff et Stéphanie Gosset, ont trouvé le moyen de se passer de bornes de recharge pour leurs scooters électriques. Le principe, déjà exposé par l’entreprise coréenne Kymco il y a deux ans avec le concept Ionex, est simple : proposer des deux-roues à batterie interchangeable en une minute, à retirer en ouvrant seulement la selle.

Grâce à cette solution aussi inédite qu’évidente, mais aussi grâce à une récente levée de fonds de 15 millions d’euros, la jeune pousse Zeway prévoit donc d’établir un réseau de 40 stations d’échange dans Paris et sa première couronne. Un lancement annoncé pour septembre 2020.

2 400 scooters pour 40 stations d’échange

JPEG - 49.5 ko
Le scooter électrique Swapper One. (© Zeway)

Les stations d’échange seront implantées au niveau des sas d’entrée et des distributeurs de billets des banques du réseau BNP-Paribas, mais aussi de magasins de grande distribution, de stations-service ou de lavage. Les stations seront géolocalisées sur l’application mobile dédiée, qui fournit également une alerte sur le niveau de charge, l’entretien ou le déplacement du scooter en cas de vol.

Comme l’annonce Zeway, chaque station d’échange comportera sept batteries dont la charge, elle, n’est pas rapide mais prend trois heures. Un choix assumé visant à préserver la durée de vie de celles-ci. Quant au nombre de scooters déployés sur la capitale et sa périphérie, il devrait y en avoir 2 400, soit une soixantaine d’engins par station d’échange. Ces deux-roues électriques seront de la marque Swapper, modèle One, dotés d’une autonomie de 40 kilomètres environ.

Formule LLD tout compris à 130 euros par mois

Pour bénéficier du service Zeway, il faudra souscrire à une offre de location longue durée courant sur 36 mois à un tarif 130 euros par mois. Un forfait plutôt élevé mais comprenant le scooter Swapper, ainsi que l’assurance, la maintenance – opérée par la société Doc-Biker, qui se charge aussi de celle des scooters électriques Coup en libre service à Paris, Berlin et Madrid – ou encore la recharge illimitée.

Si les premiers tests de l’expérimentation des scooters Zeway, prévue en juin, s’avèrent concluants, l’entreprise n’exclut pas une implantation au-delà des contrées parisiennes, dans d’autres villes françaises. En attendant que ses ambitions d’expansion se concrétisent, rendez-vous en septembre pour voir si la popularité des mobilités douces, renforcée par les restrictions de déplacement induites par le confinement, se révèle pérenne.

Mots clefs associés à cet article : Scooter, Véhicule électrique, Location en longue durée (LLD), Mobilités

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter