Les objectifs de réduction de CO2 adoptés par le Parlement européen

Publié le par

Le vote du projet législatif hier, mercredi 3 octobre, dans l’enceinte du Parlement européen a mis fin à une longue période de débats autour des objectifs de réduction de CO2 pour les voitures. Les eurodéputés ont également fixé des objectifs de vente de véhicules propres pour les constructeurs.

L'objectif de réduction de CO2 de l'UE pour 2030 est monté à 40 %.
L'objectif de réduction de CO2 de l'UE pour 2030 est monté à 40 %.

Alors que la Commission européenne proposait de réduire de 30 % les émissions de CO2 des véhicules d’ici à 2030, les députés ont décidé de durcir la mesure. Ils ont adopté* un objectif de 40 %, avec un palier intermédiaire de 20 % pour 2025. Les fabricants devront également garantir que les véhicules à émissions nulles ou faibles (les véhicules électriques ou les voitures qui émettent moins de 50 g/km de CO2) représenteront 35 % de la part de marché des ventes de nouvelles voitures et camionnettes d’ici à 2030, 20 % en 2025. Les constructeurs qui ne respecteront pas ces objectifs « paieront une amende au budget de l’UE qui sera utilisée pour faire monter en compétence les travailleurs affectés par les évolutions du secteur automobile », précisent les eurodéputés.

Les constructeurs préoccupés

De son côté, l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), par la voix de son secrétaire général, Erik Jonnaert, s’est dite « particulièrement préoccupée par les objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2 et par l’imposition de quotas de vente pour les véhicules électriques à batterie. Cela obligerait essentiellement l’industrie à une transformation spectaculaire en un temps record ».

Plus de transparence

Le Parlement a également appelé la Commission européenne à proposer, d’ici à deux ans, des projets relatifs aux tests d’émissions de CO2 en conditions réelles, en utilisant un appareil portatif comme celui récemment mis en place pour les émissions de NOx. Souhaitant également plus de transparence pour les consommateurs, elle devra présenter l’année prochaine une législation afin de fournir des informations précises et comparables en matière de consommation d’essence, d’émissions de CO2 et de polluants pour les nouvelles voitures. À partir de 2025, les constructeurs devront rendre compte du cycle de vie des émissions de CO2 des nouvelles voitures mises sur le marché, au moyen d’une méthodologie commune.

* Le rapport a été adopté par 389 voix pour, 239 contre et 41 abstentions. Les ministres de l’UE adopteront leur position commune le 9 octobre. Les négociations avec les eurodéputés pour un accord en première lecture débuteront le 10 octobre.

Mots clefs associés à cet article : CO2, Pollution, Commission Européenne

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER