Les monospaces Ford S-Max et Galaxy passent à l’hybride

Publié le par

Le constructeur américain a décidé de conserver au catalogue ses grands monospaces S-Max et Galaxy pourtant délaissés par les acheteurs au profit des SUV. Afin de leur donner un nouveau souffle, ils héritent de la motorisation hybride du Kuga.

C'est une nouvelle page de la carrière des S-Max et Galaxy qui s'ouvre. © Ford
C'est une nouvelle page de la carrière des S-Max et Galaxy qui s'ouvre. © Ford

Étonnant. Ford annonce avoir décidé de greffer sur ses grands monospaces S-Max et Galaxy une motorisation hybride essence-électricité. Pour mémoire, ces deux véhicules ont débuté leur carrière en 2015 et n’étaient jusqu’à très récemment encore uniquement proposés avec des blocs essence et diesel, même si la marque leur avait déjà donné accès à une hybridation légère voilà plusieurs années.

Accolant désormais l’adjectif « Hybrid » à leurs patronymes, les deux véhicules – capables d’embarquer jusqu’à sept personnes à bord – reçoivent le bloc essence 2,5 l à cycle Atkinson couplé à un moteur électrique, une batterie lithium-ion de 1,1 kWh et à la dernière génération de la transmission Power-Split de Ford, est-il précisé dans un communiqué. Ford rappelle que, dans le cas d’une motorisation hybride simple, « la batterie est automatiquement rechargée par le moteur essence et par la technologie de recharge régénératrice lors de conduite en roue libre ou au freinage ».

Ainsi motorisé, le S-Max Hybrid voit ses émissions de CO2 être « réduites de 10 % par rapport au moteur diesel EcoBlue de même puissance », affirme le constructeur. Sa consommation moyenne est de 6,4 l/100 km pour des émissions de CO2 à partir de 147 g/km (WLTP).

Les deux monospaces sont disponibles à la commande à partir de 45 750 euros.

Mots clefs associés à cet article : Ford, Monospace, Véhicule hybride

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter