Les membres de l’AFFTAC reçus par Claude Guéant

Publié le par

L’avenir des fabricants d’avertisseurs de radars pourrait se jouer dans les heures qui viennent. Coyote, Inforad, Wikango et consorts seront reçus aujourd’hui à 16 h 30 au ministère de l’Intérieur, place Beauvau. Le sort de ces petits appareils s’inscrit en pointillés depuis que le Comité interministériel de la sécurité routière s’est prononcé le 11 mai dernier pour leur interdiction. Le gouvernement, après moult hésitations, a fait preuve de fermeté ces derniers jours, et ce malgré les multiples protestations, y compris de la part de nombreux députés UMP. Les appels à la concertation et à une politique de sécurité routière autre que celle axée sur la répression à outrance sont restés lettre morte. À l’issue de leur rencontre avec Claude Guéant, les membres de l’AFFTAC (Association française des fournisseurs et utilisateurs de technologies d’aide à la conduite) tiendront une conférence de presse devant le ministère. Nous saurons alors la position définitive du gouvernement. Rappelons qu’un appel à bloquer les routes a été lancé pour le jeudi 2 juin par l’AFFTAC.

Mots clefs associés à cet article : Coyote

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter