Les chiffres ébouriffants de DHL Express France

Publié le par

La crise sanitaire a très significativement favorisé les transactions de e-commerce, boostant du même coup les flux de livraisons. Les chiffres publiés par DHL Express France et sa flotte de plus de 2 000 véhicules en témoignent.

DR / DHL
DR / DHL

Pour accompagner les clients, particuliers comme professionnels, face à ce formidable essor du e-commerce et des livraisons, DHL Express, qui détient 37 % de parts de marché en France, a dû se renforcer, faisant notamment appel à des saisonniers pour maintenir sa qualité de services.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : « En fin d’année 2020, face à un essor sans précédent des échanges, les 3 000 collaborateurs de DHL Express France et leurs 500 renforts saisonniers ont traité +23 % de colis en décembre par rapport à décembre 2019. Un total de 4,4 millions de colis est passé par les 55 sites DHL Express du pays en seulement un mois ! Sur la seule journée du lundi 21 décembre, à quatre jours de Noël, DHL Express a acheminé plus de 320 000 colis sur le territoire ».

Une guidance 2021 toujours bien orientée

Sur l’exercice 2020, DHL Express France a traité un total de 42 millions de colis, soit une progression de +6,5 % par rapport à 2019. Sa flotte de plus de 2 000 véhicules utilitaires (à la fois détenue en propre, louée et sous-traitée) a été mise à rude épreuve. L’an dernier, DHL Express a recruté près de 430 collaborateurs, bien au-delà des 300 initialement prévus, et le groupe anticipe déjà le recrutement de 450 nouveaux collaborateurs pour renforcer ses équipes en 2021. En effet, pour sa guidance 2021, il prévoit une poursuite de la croissance de ses volumes, de l’ordre de +7,5 %.

« Pour accompagner au mieux cette croissance en misant sur l’excellence de notre service, nous allons continuer à recruter et à investir dans nos infrastructures », indique Philippe Prétat, président directeur général de DHL Express France, tout en précisant que le groupe « vient de conclure un partenariat avec Bpifrance, afin d’accompagner et encourager les entrepreneurs, PME et ETI françaises, à se développer à l’international et à ouvrir de nouvelles perspectives de croissance ».

Mots clefs associés à cet article : LLD, Gestion de parc, DHL

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter