Les États européens seraient-ils en train de lâcher Opel ?

Publié le par

Mercredi, le ministre allemand de l’Économie, Rainer Brüderle, a annoncé que GM souhaitait participer à la restructuration d’Opel à hauteur de 600 millions d’euros. Comme le groupe américain estime avoir au total besoin de 3,3 milliards d’euros pour redresser sa filiale européenne, 2,7 milliards resteraient à la charge des gouvernements des pays où sont implantées des usines Opel. Or lesdits pays hésitent désormais à répondre aux sollicitations du groupe américain. À Bruxelles, le ministre allemand de l’Économie a même estimé que GM était capable de régler seul ses problèmes… Par ailleurs, le constructeur allemand, qui peaufine son plan (sites à préserver…), a indiqué espérer que les salariés d’Opel contribueraient au redressement de la marque en acceptant des compromis sur les salaires, et ce pour un montant d’économies de l’ordre de 265 millions d’euros.
Mais décidément le complexe feuilleton GM nous a offert un nouvel épisode de choc avec le brusque changement intervenu à la tête du groupe General Motors. Celui-ci pourrait aboutir à un durcissement des positions, notamment vis-à-vis de la marque Saab, ballottée au gré des vents et dont le sort sera connu d’ici à la fin de l’année. Le nouveau président par intérim pourrait réduire davantage les coûts, et plus vite que ce qui avait été prévu par Fritz Henderson, son prédécesseur. Le départ de ce dernier pourrait remettre en cause le soutien financier des États britannique, espagnol et polonais, qui réfléchissent désormais avant de faire appel à l’argent du contribuable pour financer le plan d’amincissement d’Opel.
De son côté, le nouveau P-DG de General Motors, Ed Whitacre, a annoncé un changement d’organigramme, trois jours après l’éviction de Fritz Henderson, et la promotion d’un des piliers du groupe : Bob Lutz. En plus de son titre de vice-président du groupe, ce dernier tient désormais un rôle de « conseiller sur la conception et le développement des produits ». Toujours à suivre donc !

Mots clefs associés à cet article : General Motors, Opel

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER