Les Dacia Spring rejoignent les Renault Zoe chez E.Leclerc Location

Publié le par

Le constructeur tricolore et le géant de la distribution ont signé un partenariat. En intégrant 3000 Dacia Spring et 1000 Renault Zoe à sa flotte en location, E.Leclerc s’accorde avec le Groupe Renault pour rendre accessible et accélérer l’usage de la voiture électrique.

Compact et bon marché, le SUV électrique Dacia Spring disposant d’une autonomie de 225 km en cycle WLTP. © Renault
Compact et bon marché, le SUV électrique Dacia Spring disposant d’une autonomie de 225 km en cycle WLTP. © Renault

Ce n’est pas un coup d’essai. Cela fait dix ans que la marque automobile Renault et l’enseigne de distribution E.Leclerc ont fait de l’électromobilité une cause commune. Dès 2011, le groupe aux 721 magasins avait équipé ses parkings en infrastructures de recharge. Signataire de la charte "100 000 bornes", le géant de la distribution a même annoncé en octobre dernier son ambition de porter ce nombre de bornes à 5000 en 2 ans, puis 10 000 d’ici 2025. En 2012, E.Leclerc franchissait également une nouvelle étape de son plan de mobilité propre en faisant l’achat de Renault Zoe de fonction pour ses salariés et engageait la création de clubs « ambassadeurs » en région pour promouvoir les déplacements décarbonés un an plus tard.

L’écologie et l’économie comme credo

Dans la continuité de ce programme d’électrification massive, les 504 agences de location E.Leclerc proposeront, à partir du 1er mars 2021 et en exclusivité, la toute nouvelle Dacia Spring 100% « branché ». Léger et compact, ce SUV bon marché disposant d’une autonomie de 225 km en cycle WLTP a été commandé en 3000 exemplaires, auxquels s’ajoutent 1000 modèles de sa cousine citadine.

En tout, 4000 véhicules électriques du Losange seront à louer par les clients de Leclerc afin de permettre aux automobilistes français de « tester sans s’engager, puis d’adopter ce type de mobilité sur le long terme » espère Michel-Edouard Leclerc, président du Comité stratégique des centres E.Leclerc. Et ce à des tarifs qui devraient s’avérer abordables pour aller « dans le sens de nos combats en faveur de l’environnement et du pouvoir d’achat. » De son côté, le CEO du groupe Renault Luca de Meo se réjouit de cette collaboration car « la mobilité de demain se construira en écosystème, ensemble, et cela commence par des partenariats comme celui-ci. »

Mots clefs associés à cet article : Dacia, Véhicule électrique, Location de courte durée (LCD), E.Leclerc, Groupe Renault

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER