La franchise, un bouclier face à la crise

Publié le par

Le premier volet de l’enquête annuelle de la franchise Banque Populaire, en partenariat avec la Fédération française de la franchise et Kantar, fait notamment apparaître que 67 % des franchisés estiment mieux résister à la crise qu’un commerçant isolé.

La franchise, un bouclier face à la crise

Chaque année, l’enquête Banque Populaire/Fédération française de la franchise est attendue dans la mesure où elle prend le juste pouls d’un secteur protéiforme et où elle est en prise directe avec le terrain. Cette nouvelle enquête annuelle de la franchise a été réalisée en septembre 2020 dans un contexte particulier de réouverture des commerces. Elle sera publiée, d’avril à juillet 2021, en cinq chapitres distincts.

Accompagnement renforcé

Le premier chapitre de l’enquête, sous le titre « Le modèle de la franchise, facteur de résilience par temps de crise », met en exergue la force et la résistance du modèle face à la crise sanitaire et ses lourdes conséquences économiques. D’importantes mesures d’accompagnement ont été mises en place par les réseaux de franchise, afin de soutenir leurs franchisés durant cette période critique. Des efforts qui sont reconnus à leur juste valeur, car 93% des franchisés déclarent avoir été accompagnés par leur franchiseur. Un accompagnement qui prend des formes classiques : des communications plus régulières (87%), la mise à disposition de nouveaux outils (58%), le développement de nouveaux services pour les clients (44%), et des réunions plus fréquentes avec les autres franchisés du réseau (42%).

Big is beautiful

Par ailleurs, 67% des sondés estiment donc avoir mieux résisté à la crise en tant que franchisés plutôt qu’un commerçant indépendant. Cette meilleure résistance est encore plus perçue dans les gros points de vente (85% des points de vente employant 10 salariés ou plus), et se renforce avec le niveau de chiffre d’affaires (75% des points de vente réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 750 K€).

Digitalisation accélérée

Sans surprise, la crise a également accéléré la transformation digitale au sein des réseaux de franchise. 70% des franchisés sont ainsi équipés d’outils digitaux qui leur permettent d’échanger avec leurs pairs, et pour 24%, ces outils ont été installés ou renforcés pendant la crise.

En ces temps encore très difficiles et incertains, le modèle de la franchise est plébiscité : « 87% des franchisés recommanderaient le modèle de la franchise à un entrepreneur qui aimerait se lancer (95% pour les entreprises de 10 salariés ou plus), et 56% le recommanderaient de façon certaine », pointe l’étude Banque Populaire/Fédération française de la franchise.

« Depuis le début de cette crise, les Banques Populaires sont entièrement mobilisées pour aider et accompagner les professionnels et les entreprises. En tant que partenaire des franchisés et des franchiseurs, nous souhaitons leur apporter des solutions adaptées pour accompagner leur développement ou la concrétisation de leur projet, notamment avec notre prêt création franchise à 0 % et sans caution personnelle du dirigeant », souligne encore Bertrand Magnin, directeur du développement chez Banque Populaire.

Mots clefs associés à cet article : Entreprises, Marché France, Économie, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter