Le paysage des mobilités en pleine évolution

Publié le par

Avec 49 % des européens qui continuent à utiliser leur véhicule chaque jour, le modèle historique de la voiture personnelle domine encore le paysage de la mobilité, selon la 3e vague de l’Observatoire des mobilités émergentes*. Toutefois, cette hégémonie de l’automobile marque des signes d’essoufflement.

Dans l’Hexagone notamment, où le nombre d’utilisateurs quotidiens est passé de 59% à 50% entre 2016 et 2018. Sur l’ensemble des pays européens interrogés, le positionnent à l’égard de la voiture demeure ainsi ambivalent : 56% peinent à imaginer que l’on puisse se passer de la liberté qu’elle procure, mais pour l’avenir, 63% penchent plutôt du côté des transports collectifs.

Les nouvelles mobilités au quotidien

La tendance est aussi aux nouvelles mobilités. Quatre pratiques sont déjà bien installées auprès de la population : le covoiturage (31%), le vélo (30%), le car longue distance (27%) et les VTC (20%). La glisse urbaine (trottinette, skate et autres gyropodes) occupe la 5e position avec 10% d’utilisateurs. En bas de la liste, le vélo en libre-service (7 %) et l’autopartage (5 %) peinent encore à convaincre.


L’étude met également en avant l’importance de la maturité et la diversification des pratiques digitales dans la diffusion de ces pratiques émergentes. Parmi les principales fonctions remplies par le numérique, l’organisation des déplacements occupe la 1re place (72% des individus utilisent le GPS en amont ou pendant leur trajet, 49% des applications multimodales et 41% des applications relatives au transport public).

Une évolution vers la voiture servicielle

La dynamique d’évolution des pratiques émergentes se dessine dans la reconfiguration des usages alternatifs à la voiture personnelle. La voiture servicielle (covoiturage, autopartage, location) constitue une des pistes d’évolution prometteuses. Face à 60 % des Européens pour lesquels la possession de la voiture reste dans l’idéal la meilleure formule, 11 % lui préfèrent le recours à l’automobile au coup par coup, 7 % la location longue durée et 6 % l’emprunt ou le partage d’un véhicule avec des amis. Enfin, 17 % envisagent de se passer totalement d’un véhicule.

* L’Observatoire des mobilités émergentes a été réalisé par l’Obsoco en partenariat avec Chronos en 2018 via un questionnaire en ligne auprès d’un échantillon de 4 000 personnes, représentatif de la population française et de 3 000 Européens (Allemagne, Royaume-Uni, Espagne).

Mots clefs associés à cet article : Autopartage, Covoiturage, Transports en commun, Mobilité durable, Nouvelles mobilités, Trottinettes électriques

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER