Le Pape se convertit à l’électrique

Publié le par

La Cité du Vatican envisage très sérieusement d’électrifier l’ensemble de son parc automobile. Une transition énergétique « propre » qui s’accorderait aux trajets courts effectués par le Pape au sein du plus petit état au monde.

Karl-Thomas Neumann, le patron d'Opel, présente au Pape une Ampera-e. © DR
Karl-Thomas Neumann, le patron d'Opel, présente au Pape une Ampera-e. © DR

Le pape François n’a jamais caché sa fibre écologique. En 2015, il a même lancé un cri d’alerte pour la planète par le biais d’une encyclique ayant pour sous-titre « La sauvegarde de la maison commune ». Face à tant de louanges environnementales, il semblait donc plus que temps que la papamobile et l’ensemble du parc automobile du Saint-Siège passe à l’électrique. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Roberto Mignucci, chef du bureau des équipements du gouvernement de la Cité du Vatican, à un média local.

L’écologie comme credo

Roberto Mignucci a en effet expliqué que le kilométrage annuel moyen pour les véhicules de service du Vatican se situait aux alentours des 6 000 kilomètres. Il faut dire que le plus petit pays du monde mesure 0,44 km2 et que les distances à parcourir demandent peu d’autonomie. Ainsi, l’idée d’une électrification généralisée de la flotte papale serait « parfaite ». Roberto Mignucci a également affirmé que ce verdissement serait couplé à une expansion de l’infrastructure de recharge. Celle-ci permettrait d’inclure dans l’écosystème électro-mobile d’autres points cruciaux de l’Église catholique à Rome, comme les basiliques Sainte-Marie-Majeure, Saint-Jean-de-Latran et Saint-Paul. Néanmoins, on ne connaît pas la date précise de la mise en place de tous ces projets.

Plus qu’un vœu pieux…

Quant aux modèles des véhicules électriques qui seraient adoptés par tous les représentants du Saint-Siège, aucun nom ni aucune marque n’ont pour l’instant été évoqués. Pour autant, « nous commencerons bientôt à collaborer avec les constructeurs automobiles qui peuvent fournir des véhicules électriques pour effectuer une évaluation », a fait savoir Roberto Mignucci. Pour rappel, le Pape a, par le passé, déjà eu le loisir d’expérimenter plusieurs véhicules « branchés », à l’image d’un Renault Kangoo Z.E. et d’une Toyota Mirai transformée en papamobile.

Cette initiative de verdissement s’inscrit en tout cas dans une longue série d’engagements visant à réduire l’impact du Vatican sur l’environnement et exposés lors d’une conférence de presse le 18 juin 2020. Ceux-ci prévoient notamment l’intégration d’éclairages « nouvelle génération » dans la Chapelle Sixtine, l’utilisation de panneaux solaires ou encore le développement de l’agriculture biologique au sein des Jardins du Vatican. Parce qu’il n’y a pas de miracles : pour sauver la planète, il faut que tout le monde s’y mette.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Borne de recharge, Electromobilité, Environnement

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER