Le panier de pièces, peinture et main-d’œuvre toujours plus cher

Publié le par

SRA (Sécurité et Réparations Automobiles) suit depuis plusieurs années, et pour chacun des trimestres, l’évolution d’un certain nombre d’indicateurs permettant d’évaluer les coûts de la réparation automobile. Toujours instructifs, ces paniers de pièces, taux de main-d’œuvre en carrosserie et prix des divers ingrédients de peinture font état d’une augmentation qui se situe entre 2,2 et 4,5 % selon ce qui est pris en compte.
Et les dernières variations annuelles, sur douze mois glissants, des principaux paramètres entrant dans le coût de la réparation sont de :
- + 2,2 % pour les pièces détachées (à noter un ralentissement confirmé de l’augmentation à T3 2012) ;
- + 3,7 % pour la main-d’œuvre ;
- + 4,5 % pour la peinture.
Si l’on s’en tient maintenant aux marques, c’est Ford qui a le plus augmenté son panier de pièces moyen (+ 8,52 %), loin devant Mazda (+ 4,95 %), Lancia (+ 4,28 %) et Alfa Romeo (+ 4,23 %). Les augmentations les moins importantes revenant à Honda (0 %), Nissan (0,08 %) et BMW (0,29 %). Sans surprise aucune, le taux de main-d’œuvre en carrosserie est toujours le plus élevé dans Paris et sa couronne avec 119,2 d’indice, contre 87,4 dans l’Ouest de la France et 89,3 dans l’est parisien, cette fois. Un constat géographique dans l’échelle des coûts qui se confirme également sur l’indice des prix des ingrédients de peinture.
Source : SRA

Mots clefs associés à cet article : Alfa Romeo, BMW, Entretien

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER