Le marché du véhicule électrique dépasse les 150 000 immatriculations

Publié le par

En septembre, le marché du véhicule léger électrique a passé la barre des 150 000 immatriculations cumulées depuis 2010.

Le marché du véhicule électrique dépasse les 150 000 immatriculations

Dans le détail, 2 681 véhicules particuliers et 857 utilitaires électriques ont été mis à la route sur le mois de septembre. Sur les neuf premiers mois de l’année, 25 759 véhicules légers électriques ont été immatriculés, soit une progression de 12,76 % par rapport à la même période en 2017 :

  • 20 223 voitures particulières (+ 7,78 %) ;
  • 5 536 utilitaires légers électriques (+ 35,62 %). Au total, les véhicules électriques représentent 1,29 % des ventes globales. Le segment de l’hybride rechargeable affiche également une forte hausse avec 10 056 immatriculations en 2018 (+ 3,99 %).

« La France reste parmi les champions de la mobilité électrique en Europe. Côté filière, tout est presque en place pour une accélération du rythme » commente Cécile Goubet, secrétaire général de l’Avere-France. Qui poursuit : « Nos actions doivent servir une montée en puissance sans précédent ! Nos efforts doivent se concentrer sur la baisse du différentiel des coûts d’acquisition entre véhicules électriques et thermiques, sur le renforcement du maillage du territoire en infrastructures de recharge et sur la communication pédagogique auprès du grand public. »

Renault toujours en tête des ventes

Avec 55,28 % de parts de marché sur le mois de septembre, la Renault Zoe reste en première place du classement avec 1 482 unités immatriculées (+ 16,97 %). Elle est suivie par la Nissan Leaf avec 390 immatriculations (+ 65,96 %). À la troisième place, arrivent ex aequo la BMW i3 (– 8,55 %) et la Tesla Model S (– 7,76 %) avec 107 immatriculations chacune. La Peugeot iOn ferme le top 5 avec 85 véhicules mis à la route (+ 77,08 %). Depuis le début de l’année, le podium reste identique : la Renault Zoe (10 840 ex.), la Nissan Leaf (3 391 ex.) et la BMW i3 (1 806 ex., dont 848 dotées d’un prolongateur d’autonomie) sont les modèles les plus immatriculés.

Du côté des VUL, Renault est encore en tête avec 492 Kangoo Z.E. immatriculés (+ 62,91 %) et 172 Zoe (+ 237,25 %). La marque représente ainsi 77,48 % du marché de l’utilitaire électrique sur le mois de septembre. Le Peugeot Partner prend la troisième place (47 unités, + 62,07 %), suivi de près et ex aequo par le Goupil G4 (– 31,67 %) et le Nissan eNV200 (+ 7,89 %) avec 41 modèles immatriculés chacun. Depuis janvier, le Renault Kangoo Z.E. (2 892 ex.), la Renault Zoe (629 ex.) et le Peugeot Partner (528 ex.) sont les utilitaires les plus immatriculés.

Zoom sur l’hybride rechargeable

Le segment de l’hybride rechargeable est en baisse de 8,99 % par rapport à septembre 2017 avec 1 023 véhicules mis à la route. Malgré cela, les immatriculations sont en hausse de 43,99 % sur les neuf premiers mois de l’année avec 10 056 unités enregistrées. Depuis le début de l’année, trois modèles se distinguent : la Volvo XC 60 (895 ex.), la Mini Countryman (879 ex.) et la Mercedes-Benz GLC (853 ex.).

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER