Le marché automobile français a repris des couleurs en avril

Publié le par

Selon le baromètre mensuel du CCFA, les immatriculations de voitures neuves ont timidement progressé de 0,4% au mois d’avril (mais régressé de 0,4% depuis le début de l’année). Si l’on ajoute les ventes d’utilitaires légers, le marché français s’est plutôt bien porté le mois dernier avec des immatriculations en hausse de 2,5% par rapport à avril 2018.

Citroën est la marque français dont les ventes ont le plus progressé en avril.
Citroën est la marque français dont les ventes ont le plus progressé en avril.

Les mois se suivent... et ne se ressemblent pas. En avril, 231 830 véhicules neufs (VP+VUL) ont été immatriculés en France. Soit un volume en hausse de 2,5% par rapport à l’année dernière. Avec ces nouvelles mises à la route, le marché automobile français parvient à croître -timidement- de 0,8% depuis le début de l’année (906 816 véhicules neufs immatriculés au total).

PSA à la fête...

Cette croissance relative du marché des véhicules légers (englobant véhicules particuliers et véhicules utilitaires) est particulièrement visible du côté du groupe PSA. Fort de quatre marques (Peugeot, Citroën, DS et Opel/Vauxhall), le constructeur français voit ses ventes augmenter de 7,2%, par rapport à l’année dernière, à 79 373 unités. Une performance notamment portée par la marque Citroën qui, avec 28 653 véhicules écoulés dans le mois, progresse de 23,3% tandis que les ventes de DS chutent de 25,8% sur la même période (1 964 immatriculations).

Le groupe Renault (Renault, Dacia, Alpine) est moins à la fête et enregistre un léger recul de ses ventes (-2,8% à 57 594 unités). Dans le détail, celles de Dacia chutent notamment de 10,9% (12 667 véhicules immatriculés).

...comme les constructeurs étrangers

Chez les constructeurs étrangers, le groupe Daimler (Mercedes-Benz, Fuso, Smart) et le groupe BMW (BMW et Mini) tirent leur épingle du jeu. Le premier voit ses ventes croître de 17,1% sur un an grâce à la bonne performance de la marque Mercedes (+18,3% à 7 627 unités). Le second a vu ses carnets de commande gonfler de 12,8%. A noter également la bonne performance de Volvo dont les ventes progressent de 21,5% sur un an pour s’établir à 1 535 véhicules.

Revers de la médaille, certains groupes automobiles ont vu leurs ventes -fortement- régresser le mois dernier. C’est notamment le cas chez Nissan. Le groupe japonais a immatriculé 23,9% de véhicules en moins par rapport à l’année dernière. Des résultats plombés par les piètres performances de sa marque premium Infiniti (-72,2%), qui va bientôt disparaître en Europe.

Le groupe indien Tata (Jaguar, Land Rover) voit lui aussi ses ventes fortement chuter (-20,9%). Une baisse notamment due aux mauvais résultats de la marque Jaguar en France le mois dernier (-32,4%).

Mots clefs associés à cet article : Statitistiques, Marché VP, Marché VUL, Marché France

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter