Le marché automobile français repart en juin

Publié le par

Dopé par l’arrivée imminente de WLTP, le marché automobile français bondit de 8,3 % en juin 2018 et de 5,6 % sur le premier semestre.

En juin 2018, les VP affichent une croissance de 9,2 % et les VUL de 3,7 %.
En juin 2018, les VP affichent une croissance de 9,2 % et les VUL de 3,7 %.

Selon les chiffres du CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles), les ventes de véhicules neufs (VP et VUL) ont bondi de 8,3 % avec 300 307 immatriculations. Ces bons résultats sont dus principalement aux véhicules particuliers, qui atteignent 252 222 unités à 9,2 % d’augmentation en juin 2018. Une hausse qui s’explique en grande partie par l’arrivée de WLTP en septembre 2018. Une échéance qui pousse les constructeurs à multiplier les immatriculations cet été. Les VUL sont moins touchés par le phénomène ; ils atteignent 48 082 unités sur le mois de juin 2018, soit 3,7 % d’augmentation.

Sur les six premiers mois de l’année, on enregistre 1 429 421 véhicules légers neufs, soit une hausse de 5,6 % si l’on se base sur les jours ouvrés comparables. Parmi ces immatriculations, on compte 1 188 156 VP (5,5 % d’augmentation) et 241 265 VUL (5,9 % de hausse).

De son côté, le marché du véhicule d’occasion se maintient à 1,1 % de croissance sur le mois de juin 2018, à 513 475 VP. Sur les six premiers mois de 2018, ce marché atteint 2 865 843 unités, soit une hausse de 1,5 %.

Les constructeurs français se démarquent

Côté marques, les constructeurs français prennent l’avantage. Sur le premier semestre 2018 (VP + VUL), PSA affiche une croissance de 16,5 % par rapport à 2017. Le groupe Renault quant à lui est à 5,8 %, boosté par les excellents chiffres de Dacia (+ 20 % à 78 383 unités). Chez les constructeurs étrangers, c’est le groupe Hyundai (Hyundai et Kia) qui tire son épingle du jeu à + 22 %, suivi de près par FCA, qui affiche + 14 %. Le groupe Volkswagen se maintient à 2,2 % de croissance grâce aux belles performances de Seat (+ 18 %) et Skoda (+ 22 %). C’est plus compliqué du côté de Nissan, qui accuse une baisse de 15 % et pour Ford, à – 2 %.

Mots clefs associés à cet article : Marché France, Véhicule neuf (VN)

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER