Le marché automobile européen ralentit en mai

Publié le par

Selon les derniers chiffres de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), les immatriculations de voitures particulières continuent de progresser en Europe malgré un mois de mai plutôt fébrile.

Au cumul depuis janvier, l’évolution demeure positive (+ 2,4 %).
Au cumul depuis janvier, l’évolution demeure positive (+ 2,4 %).

Après un excellent mois d’avril (+ 9,6 %), les immatriculations de voitures particulières ont progressé en mai de seulement 0,8 % en Europe par rapport à la même période en 2017. Au cumul depuis janvier, l’évolution demeure positive (+ 2,4 %) avec 6 879 885 unités immatriculées.

PNG - 44.9 ko

Sur le mois dernier, c’est toujours en Espagne que le marché marque sa plus forte progression (+ 7,2 %), suivie par le Royaume-Uni (+ 3,4 %), alors que la demande s’est contractée en Allemagne (– 5,8 %) et en Italie (– 2,8 %). En France, elle reste stable (+ 0,15 %).

Bilan des marques

Du côté des marques, le groupe PSA, incluant désormais Opel/Vauxhall, affiche toujours une forte progression (+ 58 %) pour une pénétration de 16,3 %. Renault Group talonne avec des ventes en hausse de 6,4 % et un taux de pénétration de 10,4 %.

Suivent Honda (+ 7,6 %), Toyota (+ 5,2 %), Jaguar Land Rover Group (+ 5,1 %) Volkswagen (+ 4,2 %), Kia (+ 3,7 %), Hyundai (+ 3,1 %) et Ford (+ 0,4 %). Daimler (– 5,3 %), FCA (0,04 %) Nissan (– 16,4 %) et Volvo (– 1,3 %) accusent une baisse sur le mois de mai.

Mots clefs associés à cet article : Marché Europe, Véhicule neuf (VN)

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER