Le loueur Ucar résiste à la crise

Publié le par

Si Ucar est logiquement ébranlé par la crise actuelle, une récente note boursière d’Euroland Corporate souligne que le groupe a su multiplier les mesures pour préserver son cash au premier semestre, tout en accélérant sa digitalisation pour stimuler l’activité.

Agence de Chambray. © Ucar
Agence de Chambray. © Ucar

À premier semestre 2020, Ucar a publié un chiffre d’affaires de 10,7 millions d’euros, en repli de 44,5 % par rapport à la même période de référence de 2019. Le chiffre d’affaires de l’activité « Locations et Services aux réseaux » ressort à 8,3 millions d’euros (- 24,9 %) et celui de « Ventes de véhicules » à 2,5 millions d’euros (- 70,4 %). En termes de perspectives, Ucar table sur un chiffre d’affaires en baisse de 25 % et sur un RN entre - 1,3 million d’euros et - 1,5 million d’euros (vs - 1 million d’euros précédemment), compte tenu de la baisse du périmètre « Ventes de véhicules ».

Léger rebond attendu pour l’activité « Location et services aux réseaux » au second semestre

« Le rythme de la reprise sera différencié entre les véhicules utilitaires et les véhicules particuliers. Le chiffre d’affaires des véhicules particuliers a été entravé par la baisse de la fréquentation des hôtels et de la mobilité des Français de mars à juin. Néanmoins, le mois de juillet semble marquer un point bas avec un segment Grands Comptes qui a bénéficié, cet été, du recours accru des Français à la voiture (contrats avec les assisteurs qui représentent environ 30 % du chiffre d’affaires ces trois dernières années). Le chiffre d’affaires des véhicules utilitaires a reculé en lien avec la baisse du nombre de déménagements et de travaux dans le bâtiment pendant le confinement », précisent les experts d’Euroland Corporate..

« Cependant, Ucar a touché un point bas à la mi-mai et retrouve l’équilibre depuis le déconfinement sur ce segment. A ce titre, nous attendons une légère croissance du segment « Location et Services aux réseaux » sur le second semestre, qui permettrait de faire ressortir le segment à 19,7 millions d’euros en 2020 (- 10,7 % vs 2019) », ajoutent-ils.

Le déploiement du contrat en marque blanche pour BMW à l’agenda

Sur le second semestre, Ucar entend notamment accélérer le déploiement du réseau BMW en marque blanche suite au contrat conclu à la fin de l’exercice 2019. Dans le même temps, la demande sur internet peut constituer un levier fort de développement et Ucar optimise sa présence digitale à travers la mise en place d’outils de marketing digital et une présence accrue sur les réseaux sociaux.

Les analystes d’Euroland Corporate soulignent que le bilan reste robuste : Ucar disposait d’une trésorerie solide fin 2019 (15 millions d’euros) et a eu recours à un PGE (Plan Garanti par l’Etat) de 8,7 millions d’euros, multipliant les mesures pour préserver son cash sur au premier semestre. « Suite à cette publication, nous ajustons nos attentes avec un RN 2020 à - 1,4 million d’euros (vs 1 million d’euros précédemment), soit des « bpa » 2020 de - 0,8 euro (vs - 0,7 euro précédemment). Notre objectif de cours ressort à 11,50 euros (vs 12,80 euros) et notre recommandation passe à « Accumuler » (vs « Neutre ») », concluent-ils.

Mots clefs associés à cet article : BMW, Ucar, Économie, Location de courte durée (LCD), Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter