Le groupe de distribution anglais Pendragon lance un vaste plan de restructuration

Publié le par

La direction générale de Pendragon, aussi très influent sur le marché des flottes, va restructurer à la hache ses activités de distribution automobile, ce qui va notamment se traduire par la fermeture de 15 points de vente et par 1 800 suppressions de postes.

DR / Pendragon Plc
DR / Pendragon Plc

A la veille du mois d’août 2020, les dirigeants de Pendragon ont donc annoncé la mise en œuvre d’un lourd programme de restructuration des activités de distribution automobile du groupe. Si la crise économique consécutive au Covid-19 et au confinement n’y est pas étrangère, les dirigeants précisent que ce n’est pas la seule explication et qu’il s’agit aussi d’une réorientation stratégique qui était déjà à l’étude, afin de bâtir un modèle opérationnel plus efficace, avec moins de points de vente et une optimisation des fonctions support.

Au total, ce sont 15 points de vente qui vont fermer leurs portes, des sites qui affichent des pertes et dont le redressement n’est pas jugé possible. En somme, ils n’entrent plus dans les plans de Pendragon et des marques représentées par le groupe. Dans ce périmètre, 400 emplois vont être supprimés. Les charges de restructuration sont estimées à 8,5 millions d’euros.

De plus, Pendragon va mettre en œuvre une nouvelle stratégie opérationnelle mieux adaptée à un marché qui devrait rester difficile (approche lean, digitalisation…). 1 400 emplois sont concernés. Si le coût de ce volet social est estimé à 5,5 millions d’euros, l’économie annuelle à terme est attendue à hauteur de quelque 39 millions d’euros.
« Ces décisions ont été difficiles à prendre, mais notre priorité est désormais de réussir la transition vers une nouvelle organisation opérationnelle. Le volet social est naturellement tout à fait regrettable. Mais nos actions s’inscrivent dans une vision à long terme pour garantir les succès futurs du groupe », commente Bill Berman, directeur général de Pendragon.

Rappelons que le groupe Pendragon est articulé autour de six grandes BU : Evans Halshaw (distribution des marques Citroën, Dacia, DAF, DS, Ford, Hyundai, Kia, Nissan, Peugeot, Renault, Seat et Vauxhall pour 118 concessions), Stratstone (pôle de distribution premium et luxe des marques Aston Martin, BMW, Ferrari, Jaguar, Land Rover, Mercedes-Benz, Mini, Porsche, Smart, ainsi que Harley-Davidson, pour 59 points de vente), Car Store (marketplace digitale VO), Quickco (plateforme de pièces, d’accessoires et de consommables), Pinewood Technologies (logiciels et services) et Pendragon Vehicles Management (gestion de flottes).

En 2019, le groupe Pendragon, qui compte aussi des activités aux Etats-Unis, a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 5 milliards d’euros, faisant valoir une marge opérationnelle de 10,5 %. Le 3 août 2020, le titre Pendragon Plc s’affichait en début de séance à 8,03 Livres sterling.

JPEG - 128.2 ko
La concession Ferrari de Manchester, intégrée dans la BU Stratstone de Pendragon.

Mots clefs associés à cet article : Fleet management, Marché Flottes, Véhicule neuf (VN), Véhicule d’occasion (VO), Économie, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter