Le groupe Arval annonce de bons résultats pour le troisième trimestre 2020

Publié le par

Dans la foulée de la publication des résultats trimestriel de BNP Paribas, Arval annonce une croissance de 7 % de sa flotte financée pour le troisième trimestre 2020. Arval France rend une carte de + 3 %.

Le groupe Arval annonce de bons résultats pour le troisième trimestre 2020

Malgré le contexte actuel, Arval enregistre une bonne performance en termes de croissance de sa flotte financée au 3e trimestre 2020. Ainsi, à la fin du mois de septembre 2020, sa flotte financée atteignait 1,35 million de véhicules, soit une hausse de 7 % par rapport à septembre 2019 (1,26 million de véhicules). Tous les segments de clientèles d’Arval ont contribué à cette croissance, et certaines filiales d’Arval, notamment en Espagne, aux Pays-Bas et en Pologne, enregistrent même un taux de croissance à deux chiffres. En France, Ferréol Mayoly, directeur général, indique que la croissance de la flotte s’établit à + 3 %.

Confirmation de la stratégie


« Ces bons résultats démontrent la solidité et la résilience du modèle d’Arval, ainsi que la pertinence de ses nouvelles orientations stratégiques présentées le mois dernier à travers le plan à 5 ans « Arval Beyond ». Grâce à la mobilisation de toutes les équipes d’Arval dans un contexte très difficile en France et dans le monde, l’année 2020 restera une année de croissance soutenue pour l’entreprise. Pour nos clients, et en temps d’incertitude économique, la location longue durée constitue un atout indéniable », déclare Alain Van Groenendael, président directeur général du groupe Arval.

BNP Paribas parvient à amortir l’effet de la crise

Le groupe BNP Paribas venait d’annoncer de solides résultats trimestriels, avec des revenus stables, une progression significative du résultat d’exploitation (+ 7,9 %), malgré un coût du risque en nette augmentation (il représente désormais 57 points de base des encours de crédit, contre 41 points de base au troisième trimestre de 2019). Le résultat net part du groupe est néanmoins orienté à la baisse (- 2,3 %à, à 1,89 milliard d’euros), mais reste supérieur aux attentes du consensus.

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter