Le futur électrique de General Motors passe par un changement de logo

Publié le par

Le constructeur automobile américain a décidé de modifier son identité visuelle, une première depuis 1964 ! Une évolution de son logo qui figure son engagement dans l’électromobilité.

© General Motors
© General Motors

Des initiales abréviatives adoptant désormais une police en minuscule avec une lettre M, dont les deux arcs semblent former les broches d’une prise électrique. Une coloration bleu clair censée évoquer un ciel propre, sans émissions polluantes, ainsi que la plateforme de la batterie électrique Ultium développée par le groupe. Et, enfin, un carré bleu relégué au profit d’un cadre aux coins courbés, plus moderne et dynamique. La symbolique repensée du logo de General Motors affirme un renouveau à plus d’un titre. Cela faisait en effet presque soixante ans que le constructeur n’avait pas mis un coup de polish à son identité visuelle, incarnée jusqu’alors par un imposant et anguleux « GM » en capital et souligné d’un trait gras.

L’électrique chic

En gagnant en rondeur et en légèreté, le logo de General Motors, présenté avec une campagne de marketing intitulée « Everybody In », a pour but de prouver l’intérêt du constructeur automobile sur le segment du VE. Avec ce nouveau graphisme, couplé à une offensive publicitaire bien rodée, GM espère se faire une place sur le marché des voitures électrifiées, rares types de véhicules à afficher une croissance enviable dans un contexte économique exsangue. Un créneau « branché » que le constructeur de Detroit a déjà intégré en lançant la Chevrolet Bolt EV depuis fin 2016, mais sur lequel GM compte persister avec les prochains modèles premium tels que la Cadillac Lyriq et la GMC Hummer EV. La marque a d’ailleurs promis d’investir 27 milliards de dollars en vue d’introduire trente nouveaux modèles électriques à travers le monde d’ici à fin 2025.

Le nouveau logo de General Motors n’apparaîtra cependant pas sur les voitures et les camions, restant cantonné au site web, aux frontons des locaux, au papier à en-tête et aux cartes de visite. Cette démarche de création d’un sigle graphique inédit pour insister sur son implication dans la mobilité électrique en rappelle cependant d’autres. En septembre 2019, Volkswagen avait déjà dévoilé une nouvelle identité visuelle pour accompagner la présentation de sa voiture électrique ID.3. De même, en juillet dernier, Nissan a révélé un nouveau logo en même temps qu’il amenait le SUV électrique Nissan Ariya à faire ses premiers pas. Alors, vrai dépoussiérage ou poudre aux yeux ?

Mots clefs associés à cet article : General Motors, Véhicule électrique, Mobilités

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter