Le diesel poursuit sa chute au profit de l’essence et des énergies alternatives

Publié le par

Le marché automobile européen voit ses immatriculations diesel chuter au deuxième trimestre 2018, au bénéfice de l’essence et des énergies alternatives.

Sur le deuxième trimestre de l’année, la part de marché du diesel est passée de 45,2 % à 36,3 % en Europe, selon les derniers chiffres de l’ACEA. Une baisse compensée par une augmentation des ventes de voitures particulières essence (+ 19,8 %), qui représentent près de 57 % des immatriculations sur la période (+ 7 points par rapport au deuxième trimestre 2017).

PNG - 46.6 ko

Croissance des énergies alternatives en France

La demande de véhicules à énergies alternatives se fait également plus forte. Elle augmente de 44,3 % en avril, mai et juin notamment grâce aux ventes de voitures hybrides (+ 49,2 %) et électriques (+ 45,5 %). Enfin, l’ACEA note une augmentation des immatriculations de voitures au gaz naturel (+ 139,8 %).

Au sein des cinq principaux marchés de l’UE, les énergies alternatives enregistrent leur plus forte hausse en Espagne (+ 79,4 %), suivie de près par l’Allemagne (+ 72,1 %) et la France (+ 43,4 %). Le Royaume-Uni (+ 42,3 %) et l’Italie (+ 20,7 %) ferment le classement.

Mots clefs associés à cet article : Diesel, Marché Europe, Carburants alternatifs

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER