Le SIGEIF et Izivia s’allient pour la recharge en Ile-de-France

Publié le par

À la suite d’un appel d’offres lancé à l’échelle européenne, le Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Ile-de-France (SIGEIF) a choisi Izivia, filiale du groupe EDF, pour prendre en charge la pose, l’exploitation et l’entretien de son futur réseau de recharge en région parisienne.

Actuellement, quarante communes ont déjà souscrit au service de recharge proposé par le syndicat. (© DR)
Actuellement, quarante communes ont déjà souscrit au service de recharge proposé par le syndicat. (© DR)

LÎle-de-France, terre de branchement pour VE ? En tout cas, après l’annonce d’un déploiement de plus de 3 000 nouveaux points de recharge publics par la Métropole du Grand Paris et l’attribution de la maintenance du réseau SIGEIF à Izivia, il semblerait que l’écosystème vert de Paris et sa périphérie s’étende. Mais avec toutefois une différence à souligner entre les deux réseaux de recharge envisagés : celui de la Métropole du Grand Paris sera intégralement financé par les entreprises membres du groupement, tandis que celui du SIGEIF sera financé à 100 % par des fonds publics.

Pourquoi Izivia ?

S’inscrivant comme un pionnier de la mobilité durable au sein de 185 communes (réunissant 5,6 millions d’habitants), le SIGEIF n’a pas fait le choix de se raccorder à Izivia par hasard. En tant qu’opérateur de mobilité, Izivia propose en effet un Pass et une application pour smartphone qui permettent de se recharger sur plus de 100 000 points de charge en France et en Europe.

En optant pour ce partenaire, après un travail de sélection de plusieurs mois mené en lien étroit avec ses communes membres et des acteurs de la mobilité électrique, le SIGEIF espère ainsi donner un coup d’accélérateur au développement de son réseau de points de recharge. Pour rappel, la pose de la première borne s’est faite à La Celle-Saint-Cloud en octobre 2019. À noter toutefois que seules les communes adhérentes du SIGEIF et ayant transféré à ce dernier leur compétence IRVE – qui recouvre l’investissement et le fonctionnement des infrastructures de charge – pourront en bénéficier.

Délais de raccordement raccourcis

À ce jour, quarante communes ont déjà souscrit au service de recharge proposé par le syndicat. Izivia se réjouit « d’accompagner le SIGEIF dans sa transition énergétique » souligne Christelle Vives, directrice générale de l’entreprise. Aucune précision n’est pour le moment apportée quant à la dimension et à la configuration de ce futur réseau, mais celui-ci permettrait de réduire considérablement les délais de raccordement des bornes de recharge. Cette contractualisation avec la filiale d’EDF garantit également l’interopérabilité avec d’autres maillages de charge, condition répondant à la volonté du SIGEIF d’ouvrir l’accès à son réseau à un maximum d’utilisateurs. La grille tarifaire, elle, se veut la même pour tous, abonnés et non-abonnés.

Au-delà du marché attribué à Izivia, le SIGEIF est également engagé avec les équipes d’Enedis. Celles-ci sont chargées d’identifier les zones d’implantation les plus adaptées à la configuration du réseau de recharge afin de faciliter, là encore, le raccordement des bornes.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Borne de recharge, Collectivités, Izivia

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter