Le Renault Kangoo III entre en scène

Publié le par

Quelques jours après le lancement du Kangoo Van pour les professionnels, Renault annonce l’ouverture des commandes de la déclinaison véhicule particulier de sa dernière nouveauté.

Le ludospace est toujours
Le ludospace est toujours "made in France". (© Michaël Hanisch / Publicis Conseil / Renault)

Révélé mi-novembre, le Renault Kangoo de troisième génération est (presque) disponible en concessions. Renault annonce l’ouverture des commandes pour le 1er avril - soit le même jour que pour la déclinaison utilitaire Kangoo Van réservée aux professionnels - avec une gamme de lancement articulée autour de deux finitions et trois motorisations.

Apparue près d’un quart de siècle après la première génération et d’une quinzaine d’années après la deuxième, la dernière mouture du ludospace voit son design extérieur et intérieur évoluer fortement pour répondre aux canons de son époque. « Nouveau Kangoo monte en gamme et gomme son appartenance au monde de la fourgonnette pour se placer au niveau des standards du véhicule particulier », reconnaît Jean-Louis Wiedemann, directeur commercial fourgonnettes/combispaces du Groupe Renault. Ainsi, ce Renault Kangoo III se distingue de ses prédécesseurs par une face avant davantage travaillée - recevant l’imposant logo Renault - et dotée d’inserts chromés, des flancs sculptés et des épaules élargies. L’intérieur très horizontal embarque un écran multimédia flottant de 8 pouces tandis que le levier de vitesse demeure en hauteur.

La banquette arrière fait de la résistance

Côté modularité, le ludospace est livré avec deux portes latérales coulissantes et un hayon qu’il est possible de remplacer, en option, par deux portes battantes vitrées. L’habitacle en revanche conserve une traditionnelle banquette arrière 2-3-1/3, là où certains concurrents proposent trois sièges individuels. Le volume de coffre annoncé par Renault est de 775 litres, évoluant à 3 500 litres une fois la banquette rabattue et le siège avant escamoté.

Sous le capot, le nouveau ludospace du Losange s’offre deux essence et trois diesels. En l’espèce les 1.3 l TCe FAP de 100 et 130 chevaux et le 1.5 l Blue dCi décliné en 75, 95 et 115 chevaux. Les plus puissantes motorisations pouvant être associées à la boîte automatique à double embrayage EDC 7. Selon le constructeur, les consommations et émissions de CO2 débutent à 6,2 l/100 km et 149 g/km en essence et à 5,3 l/100 km et 141 g/km en diesel. À noter que l’ensemble de la palette de motorisation n’est pas disponible au lancement. En outre, Renault annonce l’arrivée en 2022 d’une version E-Tech 100 % électrique.

Renault Kangoo : la gamme, les prix
Motorisation / FinitionZenIntens
TCe 10024 900 €/
TCe 130/27 900 €
dCi 9525 900 €27 400 €
© Christian Schmidt / Wanda Productions / Renault
© Christian Schmidt / Wanda Productions / Renault
© Michaël Hanisch / Publicis Conseil / Renault
© Renault
© Michaël Hanisch / Publicis Conseil / Renault

Mots clefs associés à cet article : Renault, Essence, Diesel, Véhicule thermique, ludospace

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter