Le Peugeot e-Expert Hydrogen se dévoile

Publié le par

Annoncés en avril dernier pour cette année, les utilitaires à hydrogène du groupe Stellantis se dévoilent peu à peu. Après le Vivaro-e Hydrogen, c’est au tour du fourgon compact de la marque au Lion.

© Automobiles Peugeot
© Automobiles Peugeot

Venant compléter la gamme déjà composée de modèles thermiques et électriques à batterie, le nouveau Peugeot e-Expert Hydrogen permettra à chaque client de choisir l’utilitaire le plus adapté à son usage propre. Comme les autres VUL du groupe à venir, cette nouvelle proposition reposera sur le système « mid-power plug-in hydrogen fuel cell electric », propre à Stellantis. Ce dernier consiste en une pile à combustible produisant l’électricité nécessaire à la propulsion du véhicule grâce à l’hydrogène embarqué dans le réservoir, complétée par une batterie de haute tension lithium-ion rechargeable, d’une capacité de 10,5 kWh, rechargeable sur le réseau électrique et qui alimente elle aussi le moteur électrique dans certaines phases de la conduite. Ainsi, cette mouture hydrogène devrait afficher une autonomie supérieure à 400 kilomètres (en cours d’homologation WLTP). Disponible en France et en Allemagne dès la fin de l’année, elle sera produite en France à Valenciennes, puis transformée dans le centre de compétence Stellantis dédié à la technologie Hydrogène à Rüsselsheim en Allemagne.

Une seule finition plutôt bien équipée

Dans le détail, le Peugeot e-Expert Hydrogen sera disponible en deux longueurs (Standard et Long) et les volumes de chargement, affichés par les versions diesel et électrique à batterie, seront préservés (jusqu’à 6,1m³). La charge utile passe même à 1 100 kg et la capacité de remorquage s’établit à 1 000 kg. Aussi, pour simplifier l’offre et le choix, un seul niveau de finition est disponible. Il embarque les éléments de confort et de sécurité suivant : 2 sièges individuels dans la cabine, 2 portes coulissantes, des roues 17 pouces, un frein de stationnement électrique avec aide au démarrage en pente, la climatisation manuelle, le visiopark 1 (caméra de recul à 180 degrés), une commande de boîte automatique « e-Toggle », un sélecteur de mode de conduite (Eco, Normal ou Power), un écran central tactile 7 pouces avec Peugeot Connect (navigation TomTom 3D, Bluetooth et compatibilité mirrorscreen incluant les protocoles de connexion Apple CarPlay et Android Auto), et deux modes de freinage régénératif (modéré ou augmenté).

« L’hydrogène devient désormais un pilier majeur de la transition énergétique, avec l’annonce de nombreux projets internationaux. En Europe notamment, l’écosystème se développe et les investissements de l’European Clean Hydrogen Alliance sont estimés à environ 60 milliards d’euros pour promouvoir cette solution. Grâce à ces plans gouvernementaux, le nombre de stations d’hydrogène en Europe est en constante progression et Peugeot travaille directement avec des fournisseurs d’énergie pour proposer des offres packagées. » annonce enfin le dossier de presse publié par la marque ce jour.

© Automobiles Peugeot

© Automobiles Peugeot

© Automobiles Peugeot

© Automobiles Peugeot

Mots clefs associés à cet article : Peugeot, Véhicule utilitaire léger (VUL), Hydrogène, Stellantis

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter