Le Nissan Qashqai fait sa révolution

Publié le par

La troisième génération du crossover Nissan change sur tous les plans : plateforme, motorisations, design, équipements, ... Le saut est spectaculaire pour ce SUV toujours produit dans l’usine britannique de Sunderland.

La nouvelle génération de Qashquai fait penser à un Juke... bodybuildé. © Nissan
La nouvelle génération de Qashquai fait penser à un Juke... bodybuildé. © Nissan

Enfin ! Après plusieurs mois d’attente et d’informations délivrées au compte-goutte, Nissan vient de révéler la troisième génération du Qashqai, pionnier de la catégorie des SUV compacts et franc succès pour le constructeur japonais depuis 2007. Pour mémoire, l’an passé en France près de 12 000 exemplaires du “crossover” ont été écoulés (dont environ 3 000 en flottes). Soit, peu ou prou, les mêmes volumes que le Volkswagen Tiguan, son principal concurrent allemand, mais moins que son cousin français le Renault Kadjar. En 2019 - année hors Covid - les volumes de vente du Qashqai II étaient nettement plus importants avec 20 150 unités comptabilisées dont 5 000 en flottes.

Officiellement révélée le 18 février 2021, cette troisième génération fait table rase du passé. Techniquement, le nouveau Qashqai est bâti sur la plateforme CMF-C de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Une base développée par les équipes de Nissan mais qui ne permet toutefois pas d’embarquer les solutions d’électrification “E-Tech” (hybride et hybride rechargeable) développées par Renault. Ce qui ne signifie pas que ce nouveau Qashqai demeure dans l’ancien monde du tout-thermique. Loin de là, même. Le constructeur japonais ayant décidé d’abandonner le Diesel, le nouveau SUV est uniquement proposé avec des blocs essence mil-hybrid 12 volts ainsi qu’avec l’inédite motorisation hybride “ePower” bien connue des japonais. En clair, un moteur thermique sert de générateur à un moteur électrique entraînant le véhicule.

Au chapitre des nouvelles technologies, le nouveau venu sur le juteux mais néanmoins encombré marché des SUV compacts, se distingue de l’actuelle génération par l’adoption de plusieurs écrans et de nombreuses technologies. Ainsi, pour la première fois, le modèle reçoit un bloc d’instrumentation numérique de 12,3 pouces, un écran multimédia tactile de 8 ou 9 pouces selon les finitions ainsi qu’un affichage tête haute de 10,8 pouces. Chaque élément peut être paramétrable selon les préférences du conducteur.

JPEG - 10.9 Mo
Un combiné d’instrumentation numérique de 12,3 pouces prend place derrière le volant. © Nissan

Mots clefs associés à cet article : Nissan, SUV, SUV compact

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter