Le Morbihan va tester l’hydrogène vert

Publié le par

Réunissant Engie, Morbihan Energies et Michelin, la société Hygo va déployer un projet concret de production, de distribution et de commercialisation d’hydrogène vert local.

Comme souvent, le principal intérêt de ce projet tient à son fonctionnement en écosystème. (© Engie)
Comme souvent, le principal intérêt de ce projet tient à son fonctionnement en écosystème. (© Engie)

Le 6 mars 2020, un pool composé d’Engie, Morbihan Energies, Michelin (le site du Prat à Vannes) et la SEM 56 a confié à la société Hygo le pilotage de l’installation et de l’exploitation d’une station d’hydrogène vert local. Des dispositifs comparables ont déjà été lancés en région parisienne et en Auvergne, la France comptant par ailleurs une vingtaine de stations hydrogène, mais le plus souvent privées. Dans le cas de Vannes, la station sera ouverte au public, avec une entrée en fonction prévue avant la fin de l’année.

Michelin compte ainsi largement décarboner l’activité du site de Vannes

Naturellement, considérant la dimension réduite du parc de véhicules à hydrogène (PAC), l’intérêt du projet réside surtout dans son approche holistique et le rôle de Michelin devient central. Rappelons que Michelin mise sur l’hydrogène, notamment par le biais de Symbio, « a Michelin Faurecia Hydrogen Company », membre de l’Afhypac. Hydo va superviser une unité de production d’hydrogène vert par l’électrolyse d’électricité d’origine renouvelable. Elle sera mise au service de l’usine de Michelin qui compte ainsi décarboner significativement son process industriel à Vannes (estimation de 210 tonnes de CO2 évitées par an). Elle alimentera aussi une station grand-public de distribution d’hydrogène vert pour des voitures et des poids lourds (700 bars et 350 bars). L’investissement porte sur un montant total de l’ordre de 4,6 millions d’euros et le projet est soutenu par l’Ademe, dans la mesure où il a fait partie des vainqueurs de l’appel à projets sur les écosystèmes de mobilité hydrogène.

JPEG - 160.5 ko
La flotte de taxis Hype, qui exploite des Hyundai ix35 et des Toyota Mirai, symbolise la voiture à hydrogène pour le grand public.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Pile à combustible, Hydrogène, Mobilité durable, Michelin, Ademe, Engie

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter