Le Jaguar E-Pace se modernise

Publié le par

Le SUV britannique revoit sa face avant, sa dotation de série ainsi que sa palette de motorisations en adoptant un bloc hybride rechargeable.

Arrivé à mi-vie, le Jaguar E-Pace fait le plein de nouveautés. Côté design, le SUV premium anglais se démarque - à l’avant - par de nouvelles entrées d’air, un nouvel habillage de calandre, de nouveaux phares 100 % LEDS arborant la signature lumineuse "Double J" chère à la marque. À l’arrière, le véhicule offre un bouclier arrière rabaissé, des feux 100 % LEDS. L’intérieur reçoit une meilleure connectivité, un écran plus lisible, ainsi qu’un chargeur par induction.

L’hybridation au programme

Sous le capot de son SUV, Jaguar propose désormais la motorisation hybride rechargeable P300E. Concrètement, elle résulte de l’association d’un bloc trois-cylindres essence 1.5 l de 200 chevaux et d’un bloc électrique de 109 chevaux. Le tout couplé à une batterie lithium-ion de 15 kWh située sous le plancher de coffre.

Côté performances, le véhicule est capable, selon le constructeur, de rouler jusqu’à 55 kilomètres en mode 100 % électrique. L’E-Pace PHEV est homologué - en cycle WLTP - à 2,0 l/100 km et 44 g/km de CO2. Il rejoint ainsi dans la gamme électrifiée du constructeur, son grand frère, le F-Pace 400E, présenté il y a quelques semaines.

>> À LIRE AUSSI : Land Rover en pince pour le superéthanol

Le véhicule reste également disponible avec de traditionnels blocs Diesel ou essence. L’offre étant constituée respectivement des 2.0 l 163 ch, 2.0 l MHEV 163 chevaux, 2.0 l MHEV 204 ch et des 2.0 l FlexFuel MHEV 200 ch, 2.0 l 250 ch, 2.0 l 300 ch et 1.5 l MHEV 309 ch.

Mots clefs associés à cet article : Jaguar, Véhicule hybride rechargeable

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER