Le Gouvernement veut développer les péages urbains

Publié le par

La ministre des Transports, Élisabeth Borne, a confirmé au journal Les Échos que le Gouvernement souhaitait favoriser la mise en place de péages urbains dans les collectivités. Une annonce qui n’est pas du goût des associations d’automobilistes.

La ministre des Transports, Élisabeth Borne.
La ministre des Transports, Élisabeth Borne.

L’année 2018 commence à prendre des airs d’année clé concernant les transports et la mobilité. Après les annonces sur le durcissement des mesures pour la sécurité routière, la libre fixation du montant des amendes par les municipalités ou la mise en place obligatoire d’un PDE en janvier 2018, le Gouvernement a dévoilé hier son ambition d’encourager la mise en place de péages urbains. Ces derniers, jamais utilisés en France, permettraient de réduire la pollution et les embouteillages en encourageant l’utilisation des transports en commun. Cette mesure devrait faire partie de la loi sur la mobilité qui est prévue pour le printemps 2018.

C’est la ministre des Transports, Élisabeth Borne, qui a confirmé cette annonce à nos confrères des Échos le mardi 16 janvier 2018. « Aujourd’hui, la loi donne déjà cette possibilité aux collectivités locales, mais seulement à titre expérimental et pour trois ans, ce qui est trop court au vu des investissements à consentir. Il faut y remédier », a précisé la ministre.

Vers la fin des déserts de mobilité ?

Cette annonce n’est bien sûr pas du goût des associations d’automobilistes, à commencer par 40 millions d’automobilistes, qui estime que cette mesure « provoquerait une ségrégation entre les usagers les plus fortunés et les automobilistes les plus modestes ».

Autre mesure avancée par le Gouvernement : la création de voies dédiées aux covoitureurs sur les axes d’entrée dans les grandes agglomérations. Élisabeth Borne évoque également la volonté de mettre un terme aux « déserts de mobilité », des zones où la voiture individuelle est la seule option. Pour cela, elle souhaite renforcer le rôle des collectivités locales, qui proposeraient de nouvelles offres de transport public, comme les réseaux de transports urbains, ou privé, comme l’auto-partage, le covoiturage.

Mots clefs associés à cet article : Autopartage, Covoiturage, Transports en commun, Gouvernement, Lois, Embouteillages, Péages

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER