Le Congrès international du véhicule électrique (EVS) se tiendra en France cette année

Publié le par

Après le Japon, l’Allemagne ou encore le Canada, l’Electric Véhicle Symposium & Exhibition (EVS) posera ses valises à Lyon, du 19 au 22 mai prochain, avec le concours de l’Avere-France et de la Région Auvergne Rhône-alpes. L’événement, consacré à la mobilité durable et au véhicule électrique, réunit chaque année la communauté scientifique, le monde industriel, économique et institutionnel ainsi que le grand public.

Le Congrès international du véhicule électrique (EVS) se tiendra en France cette année

« La France est engagée depuis plusieurs années dans le développement du véhicule électrique et la plateforme automobile (PFA) a signé un contrat de filière avec l’État comprenant des objectifs ambitieux à l’horizon 2022, a commenté Joseph Beretta, président de l’Avere-France, lors d’une conférence de presse. Les récentes déclarations d’Emmanuel Macron sur les mesures qui seront mises en oeuvre pour atteindre ces objectifs attestent de cet engagement. Il était donc logique et important pour nous que la 32ème édition de l’EVS se tienne dans l’Hexagone.  » Avec ses 150 exposants et 160 conférences, l’événement attend plus de 5 000 visiteurs sur 4 jours.

Programme de l’EVS 2019

Pour ses 50 ans, l’EVS accueillera un programme riche portant sur des grands thèmes d’actualité tels que :

  • le futur de la mobilité,
  • la compréhension de la mobilité électrique sous l’angle Énergie et Environnement,
  • les tendances du marché du véhicule électrique,
  • le développement des systèmes de charge et des infrastructures,
  • les nouvelles technologies inhérentes au développement de cette mobilité
  • les formations et mises à niveau en lien avec ce marché en plein essor.

L’Avere donnera également la parole aux industriels et aux politiques à travers 7 sessions autour des sujets suivants :

  • le futur de l’hydrogène dans le domaine du transport,
  • les smart-grids,
  • les véhicules autonomes,
  • la mobilité urbaines et les atouts de la mobilité électrique en ville,
  • la régulation des émissions de CO2 pour les poids lourds,
  • l’auto-partage des véhicules électriques et de flottes partagées,
  • les nouvelles infrastructures de charge et ressentis des utilisateurs.

Du côté des halls d’exposition, PME, TPE, entreprises locales et internationales, centres de recherche et pôles de compétitivité seront réunis pour présenter leurs innovations. Une zone « Ride and Drive » sera également ouverte au public pour proposer à l’essai les dernières technologies et les véhicules électriques de toutes catégories (voitures, deux-roues, hoverboards, trottinettes...).

L’accès à une partie du congrès est entièrement gratuit. Pour assister à l’ensemble des conférences, le ticket d’entrée débute à 120 euros par personne.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, EVS

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter