Laurent Thézée devient le nouveau président de Mazda France

Publié le par

Philippe Geffroy cède sa place à la tête de la marque japonaise à Laurent Thézée, actuel directeur de réseau. Cette nomination sera effective à compter du 1er octobre 2020.

Laurent Thézée. (© Mazda presse)
Laurent Thézée. (© Mazda presse)

C’est la fin d’une ère, celle de Philippe Geffroy. Après presque une décennie de présidence, celui dont l’arrivée a coïncidé avec le lancement du Mazda CX-5 quittera ses fonctions le 30 septembre au profit de Laurent Thézée. Âgé de 43 ans, ce dernier prendra officiellement les commandes le 1er octobre 2020.

Diplômé d’un master de l’ISEG Paris, ce père de famille passionné d’automobile a débuté sa carrière chez Volkswagen avant de rejoindre Mazda France en 2011. D’abord responsable du risque, il est ensuite été promu au poste de responsable du développement réseau et du risque en 2014. Depuis 2018, il occupait la charge de directeur réseau & expérience client.

Rodé à l’exercice des responsabilités, Laurent Thézée a œuvré au renouveau et à la rentabilité du réseau de distribution tout en impulsant une nouvelle conception de la relation et du parcours client. Des missions d’envergure que le successeur de Philippe Geffroy devra continuer à mener. Sa stratégie de développement de la marque devrait d’ailleurs porter sur le premium, qui « constitue l’un des plus beaux enjeux pour l’avenir », souligne Laurent Thézée. Ravi et « honoré de présider aux destinées de Mazda France », il en référera à Martijn Ten Brink, vice-président ventes et services à la clientèle de Mazda Europe.

Philippe Geffroy, lui, passe le relais après un mandat de neuf ans, durant lequel il a su réorienter la branche française du constructeur autour des piliers de l’expérience client et de la transformation digitale. « Fier du parcours effectué avec Mazda », celui qui gère également la présidence de la SCIAM (Chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle) se dit « convaincu que Mazda dispose des meilleurs atouts pour s’affirmer comme une très bonne alternative dans l’univers des marques premium ». En acteur expérimenté du secteur, on ne peut que lui faire confiance. Et on souhaite à chacun des deux dirigeants de Mazda France le meilleur dans leurs projets à venir.

Mots clefs associés à cet article : Mazda

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter