La vente de VE explose par rapport à l’an passé

Publié le par

Les véhicules électriques n’en finissent plus de séduire les usagers. Selon le baromètre Avere-France, le marché du VE enregistre une progression record sur les mois de juillet et août 2019 : + 54 % par rapport à la même période en 2018.

Le marché du véhicule électrique poursuit son inexorable ascension.
Le marché du véhicule électrique poursuit son inexorable ascension.

« Pas de pause estivale pour les véhicules électriques ! » s’enthousiasme Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France. La preuve par les chiffres que développe l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique dans son rapport mensuel. D’après ce dernier, paru le 9 septembre, 6 393 véhicules électriques particuliers et utilitaires ont ainsi été immatriculés en France en juillet et en août. Soit une hausse de 54 % par rapport aux deux mois d’été de l’année passée. Une progression déjà bien entamée puisqu’en juin, le compteur Avere recensait 4 500 VP et 4 286 VUL électriques.

Sur ce remarquable score, le segment du véhicule électrique particulier demeure le plus porteur. Avec 5 170 « e-unités » contre 3 160 en juillet-août 2018, sa croissance équivaut à + 64 % en un an. Si l’on regarde dans le détail, c’est toutefois sur le mois de juillet que le plus gros des immatriculations a été enregistré pour les VP, avec 3 078 unités recensées, contre 2 092 en août. Bien qu’en nette évolution (+ 22 %), les VU électriques ne font néanmoins pas aussi fort que leurs homologues particuliers, comptabilisant seulement 1 223 nouvelles mises à la route sur juillet et août. Les livraisons d’hybrides rechargeables, quant à elles, ont très légèrement augmenté (+ 3 %) avec 2 564 immatriculations.

La Renault Zoe, chouchou électrique des Français

Si l’on constate des hausses plus ou moins significatives selon les segments, les marques automobiles ne sont, elles non plus, pas égales en termes de ventes. Sur les deux mois, la Renault Zoe conserve sa place de leader électrique avec 2 470 immatriculations, soit un bond de 83 % lui permettant de rafler 48 % de parts de marché. Deuxième du classement, la Nissan Leaf subit, elle, une baisse de 15 % en juillet-août (642 immatriculations), devançant de peu la Tesla Model 3 et ses 518 unités. Un palmarès qui, à peu de choses près, reflète la tendance annuelle globale.

Depuis le début de l’année, ce sont d’ailleurs 26 176 voitures électriques particulières qui ont été mises en circulation. Une jolie avancée de 43 % par rapport à l’année 2018 où, sur la même période, le marché atteignait à peine les 20 000 unités.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Flotte

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER