La première Mini 100 % électrique débarque en France

Publié le par

Après plusieurs mois de suspense, Mini lève le voile sur son premier modèle 100 % électrique. La marque britannique, qui fête cette année ses 60 ans, franchit ainsi un cap en faveur de l’électromobilité avec un tarif bien en dessous des 30 000 euros (bonus déduit).

La Mini Cooper SE sera disponible à la commande courant septembre à partir de 32 900 euros, soit 26 900 euros bonus déduit.
La Mini Cooper SE sera disponible à la commande courant septembre à partir de 32 900 euros, soit 26 900 euros bonus déduit.

Elle est enfin là ! Après plusieurs années d’expérimentation, la Mini Cooper SE voit le jour. Basée sur la Mini 3 portes et produite à l’usine d’Oxford aux côtés des variantes thermiques, elle conserve les dimensions, le design, l’espace et l’atmosphère intérieurs caractéristiques de la marque.

Pour ce modèle précurseur du futur de Mini, le constructeur s’appuie sur le moteur de la BMW i3. Plus petit et plus léger qu’un moteur traditionnel, il prend place à l’avant du véhicule et mobilise une puissance maximale de 135 kW pour une vitesse limitée à 150 km/h. La batterie (96 cellules lithium-ion réparties dans 12 modules) est de son côté placée en T sur le plancher. Si pour cela la carrosserie a été augmentée en hauteur de 18 millimètres, la capacité de chargement reste similaire à celle des modèles thermiques (211 litres, 731 litres banquette arrière rabattue). Au global, la Mini Cooper SE affiche un poids à vide de 1 365 kg, soit 145 kg de plus que son équivalent thermique. Son autonomie est comprise entre 235 et 270 kilomètres*, contre 285 kilomètres pour la BMW i3S ou encore 340 kilomètres pour la nouvelle Peugeot e-208.

Une récupération au freinage paramétrable

La nouvelle Mini Cooper SE propose quatre modes de conduite : Sport, Mid, Green et Green+, spécialement configuré pour le modèle. Avec ce dernier, des fonctions supplémentaires choisies, telles que le chauffage, la climatisation et le chauffage des sièges, sont réduites voire désactivées afin d’augmenter l’autonomie du véhicule. Les conducteurs pourront également influencer cette dernière grâce au paramétrage de la récupération au freinage. La quantité d’énergie générée par les phases de décélération et l’importance de la décélération du véhicule peuvent être configurées en programmant le système de gestion du moteur. Un commutateur à bascule situé à gauche du bouton Start & Stop permet aussi de choisir une récupération plus intense ou plus légère et une décélération adaptée. Le modèle est par ailleurs équipé de série d’une protection des piétons avec signal acoustique. Un son spécialement créé pour la Mini Cooper SE est généré par un système de haut-parleurs lorsque le véhicule roule à faible vitesse afin de garantir une présence sonore sur la route.

Une recharge flexible

La Mini Cooper SE peut se raccorder soit à une prise domestique avec un câble fourni de série, soit via la Wallbox Mini Electric vendue séparément ou les bornes de recharge publiques, dont le câble est en option. Comptez deux heures pour récupérer 80 % de la batterie, trois heures et demie pour 100 % de charge. Le chargeur de batterie dispose d’une puissance maximale de 50 kW et peut accueillir des prises de type 2 et CCS Combo 2. Au-dessus, l’état de charge est indiqué au moyen d’un voyant, qui passe de la couleur orange au début de la charge au jaune scintillant pendant le processus, puis au vert une fois la batterie pleine.

Un design extérieur et des services dédiés

Des proportions athlétiques, la division en trois parties caractéristique du corps de carrosserie, un toit panoramique, des porte-à-faux courts et des roues décalées vers l’extérieur sont les caractéristiques principales qui permettent à la première Mini purement électrique de se démarquer. Mais d’autres variations esthétiques se distinguent comme le logo Mini Electric et la couleur jaune qui orne les inserts, le hayon ou encore la calandre. Les projecteurs à LED sont proposés de série.

À l’intérieur, il n’y a pas de doute, on est bien dans une Mini ! Le modèle dispose d’un combiné d’instruments qui se compose d’un écran couleur de 5,5 pouces derrière le volant. L’équipement Connected Navigation (de série) comprend un écran tactile de 6,5 pouces. On y retrouve notamment des indications concernant le mode de conduite sélectionné, le statut des Adas, les messages « Check-Control », mais aussi et surtout l’état de charge de la batterie et l’autonomie disponible. Le conducteur a la possibilité d’accroître cette dernière au moyen d’une désactivation des fonctions de confort ou d’une augmentation de la performance de récupération. Le système de navigation s’adapte également à la mobilité électrique en indiquant un cercle d’autonomie selon le degré d’action du véhicule ou en proposant au démarrage du guidage un itinéraire « Green », en plus du trajet le plus rapide ou le plus court. Et, bien entendu, le tout est relié à l’application Mini Connected pour permettre au conducteur d’accéder, depuis son téléphone, aux différentes informations du véhicule, à une vue cartographique des bornes de recharge publiques, ainsi qu’au pilotage à distance du processus de charge.

Sur le marché français, la Mini Cooper SE sera disponible à la commande courant septembre à partir de 32 900 euros, soit 26 900 euros bonus déduit. La production débutera en novembre.

* Les données sont déterminées sur la base du nouveau cycle de conduite WLTP et ramenées à NEDC pour comparaison.

Mots clefs associés à cet article : Mini, Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter