La nouvelle Hyundai i20, c’est elle...

Publié le par

Le constructeur coréen vient de lever le voile sur la nouvelle génération de sa citadine dont la présentation officielle aura lieu dans le cadre du prochain Salon de Genève.

La troisième génération de Hyundai i20 se veut plus sportive. © Hyundai
La troisième génération de Hyundai i20 se veut plus sportive. © Hyundai

La Hyundai i20 est un produit capital pour la marque. Si les ventes du constructeur coréen se portent bien en France, c’est notamment grâce à elle. Avec 8 375 unités écoulées en 2019, la citadine i20 est le troisième modèle Hyundai le plus diffusé dans l’Hexagone, derrière la compacte i30 (10 376 ventes) et le SUV Tucson (10 551 ventes).

« Forte de sa qualité, de sa fiabilité et de sa commodité exemplaires, i20 a toujours été l’une des championnes des ventes de la marque en Europe », avance même Andreas Christoph Hofmann, vice président Marketing & Produit chez Hyundai Motor Europe.

Arrivée sur le marché en 2015, la deuxième génération de la citadine se retire donc, à l’occasion du Salon de Genève, au profit d’une troisième qui entend bien faire de l’ombre aux stars du marché que sont les Renault Clio, Peugeot 208, Citroën C3 et autres Volkswagen Polo.

Des lignes plus sportives et tendues

En termes de design, la nouvelle Hyundai i20 mise sur « le nouveau langage stylistique "Senuous Sportiness" de la marque, associant sensualité et sportivité », indique le constructeur dans un communiqué. Les lignes délaissent courbes et galbes au profit d’arêtes franches et marquées. Ce qui se traduit par un design plus anguleux.

Cette nette impression de dynamisme est renforcée par les nouvelles proportions du véhicule. Ce dernier est plus bas de 24 millimètres, plus large de 30 mm et plus long de 5 mm (avec un empattement allongé de 10 mm) que le modèle précédent.

Hyundai annonce d’ailleurs une habitabilité en hausse, notamment aux places arrières, et un volume de coffre en progrès à 351 litres contre 326 litres pour l’actuelle génération.

Mise à jour technologique

Le constructeur ne lève pas encore le voile sur l’agencement intérieur de son véhicule. Toutefois, Hyundai promet une équipement enrichi et une dotation technologique améliorée par rapport au modèle existant, et plus globalement, au reste de son catalogue.

La citadine gagne ainsi les systèmes Apple CarPlay et Android Auto sans fil, des compteurs numériques de 10,25 pouces et un écran tactile de 8 ou 10,25 pouces également, selon les finitions. Le chargement des smartphone par induction fait son apparition, tout comme un système audio Bose haut de gamme comprenant sept haut-parleurs.

Au chapitre sécurité, l’i20 se dote des aides à la conduite de dernière génération. Citons, le régulateur de vitesse adaptatif intelligent « utilisant le GPS pour anticiper les virages ou lignes droites sur autoroute pour ajuste la vitesse du véhicule en conséquence », d’après la marque. Mais aussi le système ISLA de reconnaissance et panneaux de limitation de vitesse alertant le conducteur par un son en cas de dépassement de la vitesse maximale autorisée. La citadine embarque également un système d’assistance active au suivi de voie, un système anticollision avec détection des angles morts et d’autres systèmes inédits comme l’alerte de redémarrage du véhicule en amont et le freinage d’urgence autonome en marche arrière.

100 % sans-plomb

Deux motorisations et trois transmissions seront proposées dans la gamme i20, annonce Hyundai. Concrètement, l’offre comprend un quatre-cylindres essence 1.2 l MPi de 84 chevaux (BVM 5) et un trois-cylindres turbo 1.0 l T-GDi.

Ce dernier bloc est décliné en deux puissances : 100 et 120 chevaux. Les clients optant pour la déclinaison 100 chevaux pourront opter ou non pour une version équipée d’un système de micro-hybridation 48V. En 120 chevaux, ce système sera de série. Enfin, ils auront la possibilité de choisir une transmission automatique à double embrayage et sept rapports ou une inédite boîte manuelle intelligente à six rapports.

Pour l’heure, Hyundai n’indique pas si sa nouvelle i20 bénéficiera d’une motorisation Diesel. De même, la marque ne communique pas encore sur les niveaux de finitions de la citadine, ni sur ses tarifs.

Mots clefs associés à cet article : Hyundai, Citadine, Segment B, Salon de Genève 2020

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter