La mortalité routière en forte hausse en février

Publié le par

Selon les dernières estimations de l’Observatoire interministériel de la sécurité routière, le nombre de tués sur les routes de métropole a augmenté de 17,1 % au mois de février.

Mauvais bilan pour l'accidentologie en février.
Mauvais bilan pour l'accidentologie en février.

Les chiffres de l’accidentalité routière du mois de février ne sont pas satisfaisants, indique la Sécurité routière. Le mois dernier, 253 personnes sont mortes sur les routes de France métropolitaine contre 216 au cours du mois de février 2018, ce qui représente une hausse de 17,1 % du nombre de tués sur les routes.

En parallèle, le nombre d’accidents corporels augmente également. L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière en recense 4 091 contre 3 345 l’année dernière à la même période. Soit une augmentation de 22,3 %. En conséquence, le nombre de blessés sur les routes de France le mois dernier évolue aussi à la hausse : 5 021 personnes ont été blessées en février contre 4 132 un an plus tôt.

La hausse de la mortalité routière à relier aux dégradations de radars

Selon la Sécurité routière, ce lourd bilan – comme celui du mois de janvier – est à relier « à la forte dégradation des radars fixes qui entraîne un relâchement des comportements [des conducteurs] sur l’ensemble des réseaux ».

Parallèlement, l’ONISR relève que 13 personnes sont mortes sur les routes d’outre-mer en février, soit 9 de moins qu’en 2018. Toutefois, le nombre d’accidents corporels a crû, tout comme le nombre de personnes blessées.

Mots clefs associés à cet article : Accident, Sécurité routière

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter