La mobilité partagée accélère et se diversifie dans les entreprises

Publié le par

Selon le dernier baromètre de l’autopartage B2B publié par Mobility Tech Green, le marché de la mobilité professionnelle partagée est en croissance de 5,19% dans le monde en 2020. Avec 38 % de vélos intégrés dans les flottes d’entreprise, 20 % de véhicules électriques et hybrides, 70 000 réservations avec l’option pro/perso... cette nouvelle réalité s’impose aux employeurs.

©Mobility Tech Green
©Mobility Tech Green

Fort de son expertise dans l’accompagnement des entreprises pour le verdissement de la mobilité des salariés, Mobility Tech Green comptabilise 116,96 millions de kilomètres parcourus depuis 2015 par les véhicules autopartagés équipés de la solution e-Colibri, soit 304 fois la distance Terre-Lune. Chez les clients du spécialiste ayant mis en place une mobilité partagée, le vélo représente désormais 38 % de la flotte totale (contre 33 % en 2019 - soit 5 points de plus en un an) et comptabilise 16 % des réservations (contre 9 % un an plus tôt, soit + 7 points). « Les flottes d’entreprises se diversifient. Loin du modèle 100 % voitures, elles intègrent des mobilités plus douces avec vélos et trottinettes électriques, commente Mobility Tech Green. Écologique, flexible et accessible à tous, le vélo est de plus en plus envisagé comme une réponse aux problématiques de mobilité notamment en milieu urbain. » Aussi, au-delà de limiter les émissions de CO2, la petite reine permet un gain de temps non négligeable, ainsi qu’un gain de place pour les entreprises puisqu’une place de stationnement classique équivaut à dix places de vélos.

Montée en puissance de l’électrique et objectifs RSE

Sans surprise, le baromètre souligne également la montée en puissance des véhicules électriques et hybrides dans les flottes partagées, dont le kilométrage moyen s’est établi à 67,1 km l’an passé. Ces modèles électrifiés ont représenté 20 % des nouveaux véhicules installés par Mobility Tech Green en 2020. De quoi aider les entreprises à atteindre les objectifs de verdissement instaurés par la Loi d’Orientation des Mobilités tout en réduisant leur impact environnemental puisque les clients de Mobility Tech Green ont généré une réduction des émissions de CO2 de 5,2 % l’an passé. Enfin, pour optimiser davantage leur flotte tout en proposant un service supplémentaire à leur collaborateur, de plus en plus d’entreprises choisissent d’ouvrir leurs voitures à la réservation les soirs et week-ends, rendus possible grâce à une option pro/perso. En 2020, le nombre de réservations pour motifs personnels a dépassé la barre des 70 000, preuve que la dimension RH des marques employeurs est de plus en plus liée aux offres de mobilité des salariés.

« Les pratiques évoluent et tendent vers un moindre usage de la voiture individuelle avec un paradigme glissant de la possession à l’utilisation, commente les auteurs du baromètre. C’est un modèle très encourageant et prometteur : l’autopartage permet de réduire de 30 % en moyenne le nombre de véhicules de fonction ou de service d’une flotte d’entreprise. La diminution des gaz à effet de serre que cette solution implique est de l’ordre de 200 kg de CO2 par an et par personne ». En résumé, la mobilité partagée semble idéale pour allier économies et objectifs RSE.

Mots clefs associés à cet article : Mobility Tech Green, Véhicule électrique, Autopartage, Vélo

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter