La flotte de Ritter Sport se convertit à l’électrique

Publié le par

Le fabricant de chocolat Ritter Sport débute des essais pratiques d’un Mercedes-Benz eActros pour l’approvisionnement de sa chaîne de production entre son dépôt de Dettenhausen et son site de production de Waldenbuch, ainsi que son « SchokoShop », le magasin d’usine aménagé dans les locaux du siège social.

Ritter Sport utilise un camion de 18 tonnes à batteries pour faire la navette entre entrepôts et usine. © Mercedes-Benz Trucks
Ritter Sport utilise un camion de 18 tonnes à batteries pour faire la navette entre entrepôts et usine. © Mercedes-Benz Trucks

Cet eActros, camion de 18 tonnes, offre une autonomie de 200 kilomètres et est doté d’une caisse mobile réfrigérée Schmitz Cargobull, gérée par un moteur électrique. L’isolation est optimisée pour le transport quotidien et économe en énergie de marchandises réfrigérées. Les batteries lithium-ion de 240 kWh du camion sont rechargées la nuit dans les locaux de l’usine Ritter Sport une fois la journée terminée.

L’eActros utilise le châssis du Mercedes-Benz Actros, et l’architecture du véhicule a été adaptée à la propulsion électrique. Deux moteurs électriques, installés à proximité des moyeux de roue de l’essieu arrière, fournissent une puissance de 126 kW/171 ch et un couple maximal de 485 Nm chacun. Ceci offre, selon le rapport de transmission, environ 11 000 Nm chacun, pour des performances équivalentes à celles d’un camion conventionnel. Andreas Ronken, P-DG de Ritter Sport, explique : « Avec le Mercedes-Benz eActros, nous testons une solution de transport neutre en CO2 qui répond à nos valeurs d’entreprise dans les domaines de la durabilité et de la transparence. »

Après une première phase de tests réussie vient la production en série

Depuis le début de l’année 2020, l’eActros est entré dans une seconde phase de tests grandeur nature et va être prêté à de nouveaux clients dans le cadre des « innovation fleet ». L’un des résultats de la première phase de tests est que l’autonomie annoncée d’environ 200 kilomètres de l’eActros est réaliste. Toujours, selon les résultats du test, le système de refroidissement de la cargaison et le système de climatisation ont fonctionné sans aucune limitation, quelles que soient les conditions climatiques.

Côté conduite, les chauffeurs disent être ravis de la « disponibilité du couple à toutes les vitesses », ainsi que de la « conduite plaisante et souple de ce camion ». Les eActros de série seront supérieurs aux prototypes, notamment en matière d’autonomie, de puissance et de sécurité. Le véhicule sera proposé en versions à deux et trois essieux. La production en série est prévue pour 2021 dans l’usine de Wörth (Allemagne).

Mots clefs associés à cet article : Mercedes-Benz, Véhicule électrique, Flotte, Transport routier, Camion

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER