La e-Golf de Volkswagen revoit ses tarifs à la baisse

Publié le par

Avec l’avènement de l’ID.3 à Francfort et celui de la Golf 8 prévu pour cet automne, la e-Golf du constructeur allemand souffre de la concurrence au sein même de sa marque. Au point de devoir se brader.

Pour se racheter, la e-Golf a trouvé la parade : baisser ses prix de manière significative. © Volkswagen
Pour se racheter, la e-Golf a trouvé la parade : baisser ses prix de manière significative. © Volkswagen

À l’occasion de l’IAA 2019 – qui se tient encore à Francfort jusqu’au 22 septembre –, Volkswagen a décidé de relancer sa e-up ! Parallèlement, l’industriel allemand compte dévoiler sa Golf 8 agrémentée d’une variante électrique à l’automne. Et puisque son actualité n’est pas assez fournie, Volkswagen a placé ses pions sur le marché en expansion des compactes électriques par le biais de son éclatante ID.3.

Mais cette nouveauté de premier plan ne doit cependant pas faire oublier que VW avait déjà investi ce segment avec l’e-Golf, à l’époque où son logo s’affichait encore en 3D. Négligée par les acheteurs, après avoir vécu ses heures de gloire en 2017 puis intégré les flottes de la gendarmerie de l’Aisne en juin dernier, cette petite berline 100 % électrique a donc trouvé la parade pour se racheter : baisser ses prix de manière significative.

Une baisse de plus de 8 500 euros

Alors qu’il fallait autrefois débourser la modique somme de 42 490 euros (hors bonus écologique) pour s’offrir la e-Golf, celle-ci tombe aujourd’hui à 33 950 euros (hors bonus écologique de 6 000 euros). Soit une baisse de plus de 8 500 euros. Un tarif qui commence à se rapprocher des prix de la nouvelle Renault Zoe (à partir de 23 900 euros) ou de ceux de la e-208, affichée à 32 100 euros. Des rivales certes plus puissantes (embarquant une batterie d’une capacité de 50 kW en moyenne, contre 35,8 kW pour la e-Golf), mais moins spacieuses et moins bien équipées que la berline compacte de Volkswagen.

Il faut dire que sa dotation de série n’a pas évolué, et c’est tant mieux ! La e-Golf conserve ainsi ses projecteurs 100 % diodes, sa clé mains libres, son système de navigation Discover Pro ou encore son application Car-Net. Une offre de location longue durée sur 36 mois est également proposée à partir de 370 euros par mois, avec un premier loyer de 4 710 euros. Disponible dès à présent à la commande, cette e-Golf à 33 950 euros pourrait donc relancer le modèle… Mais pour combien de temps ? Le groupe Volkswagen, qui prévoit de développer son parc électrique ou à l’énergie verte, ne compte pas lésiner sur les nouveautés. Quitte à sabrer dans son catalogue d’anciens véhicules ?

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, Berline, Véhicule électrique, Compacte

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter