La deuxième génération de Toyota Mirai se présente

Publié le par

Toyota renouvelle sa grande berline 100 % électrique alimentée via une pile à combustible à hydrogène. Style extérieur et intérieur ont été revus, tout comme la mécanique. Puissance et autonomie sont annoncées en progression par le constructeur, à l’inverse des tarifs désormais plus légers.

La nouvelle Mirai change radicalement de look ! © Toyota
La nouvelle Mirai change radicalement de look ! © Toyota

Leader incontesté de l’hybride depuis plus de 20 ans, Toyota mise également sur d’autres technologies pour offrir une mobilité plus durable. « Chaque véhicule électrifié possède des qualités adaptées aux différentes exigences de mobilité : les électriques à batterie pour les trajets plus courts et la mobilité urbaine, les hybrides et hybrides rechargeables pour un usage polyvalent et sur de grandes distances et les véhicules électriques à pile à combustible pour les véhicules plus grands : voitures particulières mais aussi camions et transports publics », rappelle le constructeur japonais.

En cette fin d’année 2020, est venue l’heure de renouveler la Mirai. Une berline fuel-cell, c’est-à-dire fonctionnant avec une pile à combustible alimentée en hydrogène, lancée en 2014. En France, les rares exemplaires en circulation ont été mis à la route par la Société du Taxi Électrique Parisien, sous la marque Hype.

Une seconde génération inédite...

Désormais bâtie sur la plateforme GA-L de Toyota, la Mirai bénéficie ainsi d’une nouvelle répartition de ses éléments techniques et mécaniques. « La pile à combustible a été déplacée du soubassement de l’habitacle vers le compartiment avant. Cela permet d’offrir plus d’espace aux passagers et d’accueillir désormais cinq personnes à bord contre quatre sur la génération précédente. [...] L’adoption de la plateforme GA-L a permis de positionner trois réservoirs d’hydrogène haute pression (contre deux précédemment), augmentant ainsi de 25 % la quantité d’hydrogène embarquée, soit 5,6 kg au lieu de 4,6 kg. [...] La batterie haute-tension et le moteur électrique sont eux positionnés au-dessus de l’essieu arrière », précise le constructeur.

En parallèle, si les cotes du véhicule ont progressé - la hauteur a été réduite et l’empattement allongé pour arriver à un modèle mesurant désormais 4,97 mètres - ses performances aussi. Le moteur de la berline zéro émission offre désormais 128 kW soit 174 ch contre 114 kW (155 ch) sur la première génération. Avec l’intégration d’un troisième réservoir, l’autonomie du nouveau modèle est annoncée en hausse de 30 %. La Toyota Mirai II peut donc parcourir jusqu’à 650 km entre deux pleins d’hydrogène.

... appelée à un grand succès

« L’objectif de Toyota est de multiplier par dix ses ventes mondiales de Mirai. Cette croissance ambitieuse sera soutenue par les performances et le design en nets progrès du nouveau véhicule mais aussi par un prix de vente environ 15 % inférieur à la génération actuelle, à finition équivalente. Le développement progressif du réseau de recharge devrait également favoriser la diffusion des véhicules à pile à combustible », annonce Toyota dans un communiqué.

Pour l’heure, les tarifs demeurent encore inconnus, tout comme la structure de la gamme, ou la date de lancement prévue en France. Des informations qui devraient être précisées dans les prochains mois par Toyota.

Mots clefs associés à cet article : Toyota, Hydrogène, Berline tri-corps, Mobilité hydrogène

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER