La VW Golf passe la 7e

Publié le par

JPEG - 83.3 ko
JPEG - 90.1 ko
Elle sera l’une des têtes d’affiche du prochain Mondial de Paris. La nouvelle Volkswagen Golf, 7e du nom, attirera à n’en pas douter les foules du côté de la porte de Versailles, au même titre que la Renault Clio IV. Si elle ne surprend pas par son design très conservateur, la berline allemande recèle d’importantes évolutions techniques et technologiques.
Les efforts des ingénieurs se sont notamment focalisés sur le poids, principal ennemi des autos modernes. La Golf VII a été allégée d’une centaine de kilos par rapport à sa devancière. Tous les compartiments du véhicule ont été mis à la diète, que ce soit le châssis, les systèmes électriques, les motorisations, la carrosserie, les sièges ou encore le tableau de bord. Ce gain de poids se répercute logiquement sur la consommation et sur les rejets de CO2. La berline est moins gourmande de 23 % en moyenne. La palme de la sobriété revient à la version BlueMotion, qui se contente d’engloutir 3,2 l/100 km et d’émettre 85 g/km de CO2. Les autres versions ne sont pas en reste. La Golf TDI 105 est annoncée à 99 g/km et la TDI 150 à 106 g/km.

Plus spacieuse et plus sûre

Les occupants apprécieront également la meilleure habitabilité qui leur est offerte. L’auto ayant été allongée de 56 mm (4,25 m) et élargie de 13 mm (1,79 m), l’espace aux jambes à l’arrière, aux coudes et aux épaules est plus généreux. Le volume de coffre tire également parti de ces nouvelles mensurations pour gagner 30 litres, et ainsi grimper à 380 litres.
L’autre préoccupation du constructeur touche à la sécurité de ses clients. La dotation en équipements sécuritaires a été considérablement renforcée avec le freinage multicollision (freinage automatique en cas d’accident), le système de protection proactive des occupants (ceintures de sécurité du conducteur et du passager prétendues dans des situations à risque), le régulateur de vitesse adaptatif, le détecteur de fatigue ou encore le freinage d’urgence en ville.
Concernant les tarifs, la Golf 1.6 TDI 105 (5 portes et 99 g/km) Trendline Business est annoncée à 23 940 euros. Elle est basée sur la finition Trendline, avec comme équipements supplémentaires le Bluetooth, les projecteurs antibrouillard avant ainsi qu’un système multimédia. En finition Confortline Business, cette même auto est affichée à 26 390 euros. Elle embarque, en plus de la finition Confortline, un GPS, le régulateur adaptatif de vitesse, le système Front Assist et les rétroviseurs rabattables électriquement. Ajoutez dans les deux cas 1 870 euros pour bénéficier de la boîte DSG7. Quant à la Golf 2.0 TDI 150, elle n’est disponible qu’en finition Confortline Business pour 28 880 euros, ou 30 390 euros avec la boîte DSG6.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, Berline

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter