La Toyota Yaris fait peau neuve

Publié le par

Lancée en 1999, renouvelée en 2005 puis en 2011, la Toyota Yaris aura droit mi-2020 à une quatrième génération. Pour sa nouvelle citadine, le constructeur japonais est parti d’une page blanche : plate-forme, architecture, design extérieur et intérieur, moteurs, équipements…, tout (ou presque) est nouveau.

Pour la Toyota Yaris 4, les ingénieurs du constructeur japonais sont partis d’une page blanche.
Pour la Toyota Yaris 4, les ingénieurs du constructeur japonais sont partis d’une page blanche.

La plus française des citadines étrangères se renouvelle. Apparue en 1999 et fabriquée à Onnaing, près de Valenciennes (Nord), depuis 2001, la Toyota Yaris est un véhicule urbain apprécié des automobilistes.

Lancée en 2010, l’actuelle génération est devenue en 2012 la première citadine 100 % hybride à être lancée sur le marché. Depuis, 500 000 exemplaires de cette déclinaison essence-électricité ont été écoulés en Europe. Toyota reconduit donc tout naturellement ce type de motorisation sur la quatrième génération du modèle, dont la commercialisation est prévue mi-2020. Il s’agit d’ailleurs du seul point commun avec sa devancière.

JPEG - 2.2 Mo

JPEG - 2.1 Mo

Pour la Toyota Yaris 4, les ingénieurs du constructeur japonais sont partis d’une page blanche. Ainsi, le nouveau véhicule adopte l’architecture globale TNGA et la nouvelle plate-forme GA-B. Une solution technique qui permet d’assurer au véhicule « un centre de gravité plus bas, une meilleure répartition du poids du châssis entre l’avant et l’arrière, les côtés gauche et droit, une diminution de l’effet de roulis, une meilleure agilité et stabilité », indique Toyota.

En termes de design, le véhicule évolue fortement. Les proportions ont été revues. La Yaris de quatrième génération est plus courte que l’actuelle (– 5 mm), plus basse (– 40 mm), plus large (+ 50 mm). Ses cotes sont donc les suivantes : 3,94 m de long, 1,47 m de haut et 1,75 m de large. Enfin, l’empattement a été allongé de 50 millimètres afin d’offrir une meilleure habitabilité.

Un intérieur revu et plus technologique

L’avant arbore désormais une calandre plus proéminente, des feux s’offrent une signature lumineuse à LED, les flancs sont davantage creusés, tandis que les ailes avant et arrière sont gonflées. Les feux arrière, minimalistes, sont désormais reliés par un bandeau noir, comme sur les dernières productions du groupe Volkswagen.

Le design intérieur du véhicule a également été profondément revu. La Yaris de nouvelle génération s’offre une planche de bord plus qualitative, faisant la part belle à de nouveaux équipements technologiques.

JPEG - 704.9 ko

Mots clefs associés à cet article : Toyota, Citadine, Segment B, Véhicule hybride

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter