La Société Générale inaugure le service d’autopartage d’ALD Automotive

Publié le par

L’offre de mobilité Bluefleet d’ALD Automotive s’étoffe avec ALD Sharing, un service d’autopartage pour les entreprises élaboré en collaboration avec la société Carbox. Le principe est la mise à disposition des collaborateurs d’un pool de véhicules pour subvenir à leurs besoins ponctuels de mobilité. Le loueur présente ce service comme une alternative aux transports en commun, mais aussi comme un moyen de réduire les dépenses de taxi et, dans une moindre mesure, le budget de location courte durée. Mais pas seulement. « Cette solution permet une meilleure rotation des véhicules, autour de 40 %, puisqu’ils sont accessibles en journée pour des déplacements professionnels mais aussi le soir et les week-ends pour des besoins personnels » complète Pascal Serres, directeur général délégué d’ALD International. « Et puis quel meilleur moyen d’introduire les véhicules électriques dans les entreprises ? Ces autos conviennent parfaitement aux déplacements ponctuels. Sachant qu’elles reviennent systématiquement au parking, le problème de la recharge ne se pose pas. »

Un forfait de 50 euros la journée

JPEG - 163.4 ko
La première entreprise à bénéficier de ce service n’est autre que la Société Générale, la maison mère d’ALD Automotive, dans ses locaux de la Défense. La banque y dispose actuellement d’une flotte composée de 4 véhicules (Citroën DS3, Citroën C3, Fiat 500, Toyota Prius), qui sera prochainement enrichie d’une Smart électrique. Les rares collaborateurs à être accrédités se prêtent allègrement au jeu. Le taux de rotation des véhicules est prometteur. Le nombre de véhicules à disposition devrait rapidement croître. Le surcoût d’environ 25 % par rapport à un loyer LLD classique ne semble pas représenter un véritable frein. Ce prix plutôt élevé s’explique par la durée de location (12 mois) mais surtout par la présence d’un boîtier télématique indispensable au bon fonctionnement du service. La migration possible sur des contrats de 24 mois et les utilisations facturées (soirs et week-end) devraient toutefois permettre une meilleure rentabilité. Une utilisation personnelle d’une durée de 24 heures est en effet facturée 50 euros, essence comprise.

Un conseiller joignable à bord du véhicule

JPEG - 80.1 ko
Côté utilisateurs, la réservation s’effectue sur le site www.ald-sharing.fr. Le collaborateur vérifie la disponibilité du modèle souhaité puis valide sa demande. Un SMS de confirmation lui est alors envoyé qui indique l’emplacement du véhicule réservé. Le conducteur peut alors en prendre possession avec son badge d’entreprise, qui sert à ouvrir le véhicule. À son retour, il reçoit un email récapitulant le temps d’utilisation et le nombre de kilomètres parcourus. En cas de problème à bord du véhicule, un conseiller est joignable via un appareil placé sur la planche de bord. L’intégralité de la prestation est fournie par Carbox. ALD Automotive estime que ce service pourrait raisonnablement représenter 2 à 3 % de son parc géré dans les années à venir, tout du moins sur le marché des grandes entreprises, principales cibles d’ALD Sharing.

Mots clefs associés à cet article : ALD Automotive, Ubeeqo, LLD, Autopartage

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter