La PFA et Enedis s’allient pour accélérer le déploiement des véhicules électrifiés

Publié le par

En marge du Mondial de l’automobile, Luc Chatel, président de la Plateforme automobile, et Philippe Monloubou, président d’Enedis, ont signé une convention de partenariat afin de faciliter le développement de la mobilité électrique.

Enedis a déjà participé au raccordement de plus de 20 000 points de charge en France.
Enedis a déjà participé au raccordement de plus de 20 000 points de charge en France.

Enedis et la Plateforme automobile (PFA) veulent concourir à l’émergence des véhicules électrifiés (100 % électriques ou hybrides plug-in) dans le parc roulant français.

En marge du Mondial de l’automobile, les deux acteurs ont décidé d’unir leurs efforts afin d’informer et de former toute la filière sur les enjeux de la mobilité électrique. Ces partenaires souhaitent également mobiliser leur expertise auprès des pouvoirs publics dans le but de faire évoluer, par exemple, le cadre réglementaire régissant le raccordement des infrastructures de recharge au réseau électrique.

« Nos industriels déploient des moyens considérables en recherche et développement, mais si derrière il n’y a pas les infrastructures nécessaires cela ne sert à rien » a commenté Luc Chatel, le président de la Plateforme automobile, lors de la signature de cette convention. « Le besoin de déploiement de bornes est sans précédent, et Enedis a un vrai savoir-faire dans ce domaine », a-t-il rappelé.

En effet, alors que les nouvelles normes d’homologation des véhicules fixent les rejets polluants à des niveaux toujours plus bas, les constructeurs se sont lancés dans une course à l’électrification de leurs gammes afin de respecter les seuils imposés. Ce qui implique d’implanter davantage de bornes de rechargement sur la voie publique ou dans des lieux privés (copropriétés, entreprises, parkings…).

Augmenter le nombre de points de charge et réduire les coûts de raccordement

Gestionnaire du réseau de distribution d’électricité en France et détenteur de la deuxième plus grande flotte de véhicules électriques (1 700 voitures sur environ 15 000 véhicules en parc), Enedis a déjà participé au raccordement de plus de 20 000 points de charge en France et entend bien continuer à concourir au maillage du territoire français.

« On va basculer dans un monde de plus en plus électrique » prédit Dominique Lagarde, directeur du programme mobilité électrique d’Enedis. Qui poursuit : « La mobilité électrique s’inscrit dans le projet de l’entreprise, et nous passons désormais d’un cycle de démonstration à une échelle plus industrielle. » Ce qui signifie devoir raccorder toujours plus de bornes, dans des délais réduits, en recherchant une optimisation des coûts d’installation.

« C’est un défi formidable que d’accompagner techniquement la transition énergétique, affirme Philippe Monloubou, le président d’Enedis. Ce dont on est certain, c’est du succès des véhicules électrifiés. »

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Développement durable, Electromobilité, Électricité, Énergies renouvelables

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER