La métropole du Grand Paris déploie son propre réseau de charge pour VE

Publié le par

Les élus du Grand Paris ont décidé de déployer sur le territoire de la métropole un vaste réseau de points de charge pour véhicules électriques composé de près de 5 000 prises, dont 250 dédiées à la charge rapide. L’installation et l’exploitation des 3 000 premiers points a été confiée à Métropolis, un groupement composé de SPIE CityNetworks, E-Totem et SIIT.

Les ex-bornes de recharge Autolib' implantées sur le territoire du Grand Paris se transforment. (image d'illustration © Métropolis)
Les ex-bornes de recharge Autolib' implantées sur le territoire du Grand Paris se transforment. (image d'illustration © Métropolis)

La métropole du Grand Paris vient de mettre en service les premières bornes de recharge pour véhicules électriques se substituant aux anciennes bornes Autolib’ disponibles sur son territoire. Au cours des prochains mois, les 3 084 points de charge de ce nouveau réseau dénommé Métropolis Recharge seront progressivement déployés dans les 130 agglomérations composant ce territoire. Exception faite de la ville de Paris, qui a fait le choix de déployer son propre réseau et dont l’exploitation a été confiée à Total.

Fin décembre, c’est à Rueil-Malmaison (92) que les premières prises de ce nouveau réseau ont mises sous tension. À terme, la ville bénéficiera de 98 points de charge Métropolis Recharge, dont l’installation et l’exploitation ont été confiées par l’exécutif du Grand Paris à un groupement d’entreprises constitué de SPIE CityNetworks, E-Totem et SIIT. « Le groupement Métropolis versera à la ville 5 000 euros par an et par borne de recharge installée en plus des taxes d’occupation du domaine public », précise le site de la commune dirigée par Patrick Ollier, par ailleurs président de la Métropole du Grand Paris.

Le plan de la Métropole du Grand Paris prévoit le déploiement, à l’horizon 2022, de 5 000 points de charge sur son territoire. Avec cette première brique qu’est le réseau Métropolis Recharge, la collectivité entend satisfaire le plus grand nombre de conducteurs de véhicules électrifiés. Ainsi, outre un maillage finement étudié, plusieurs types de bornes seront proposés aux automobilistes afin de coller au mieux à leurs besoins et de réduire les temps de charge. Ainsi, des bornes rapides délivrant jusqu’à 150 kW ont été prévues au contrat.

La recharge à la carte

Comme le montre le schéma ci-dessous, le réseau Métropolis offre plusieurs types de charge. Dans les hypercentres, les bornes Métropolis Proximité délivreront jusqu’à 7,4 kW. L’offre Métropolis Citadine permet de grimper jusqu’à 22 kW. Enfin, sur les grands axes de déplacements métropolitains seront placés des bornes Métropolis Express délivrant jusqu’à 150 kW.

PNG - 53.7 ko

Côté tarification, la grille appliquée paraît complexe. En fonction de la borne sur laquelle ils rechargent leur véhicule, les automobilistes se verront facturer entre 0,36 et 0,65 euro le kilowattheure d’électricité consommé. Une fois le plein du véhicule effectué, ces derniers disposent de dix minutes pour quitter l’emplacement. Faute de quoi un forfait post-charge est appliqué au tarif de 1 ou 3 euros par tranche de quinze minutes. Une manière d’éviter les véhicules ventouses prenant les points de charge pour des places de stationnement réservées.

Enfin, le réseau Métropolis propose un abonnement facturé 45 euros par mois. Celui-ci donne droit à un crédit de 100 kWh d’électricité ainsi qu’à deux heures de post-charge par mois. Il offre également la possibilité d’occuper pour 2 euros par nuit (de 20 heures à 8 heures le lendemain) l’emplacement sans se brancher. Au-delà des 100 kWh consommés dans le mois, Métropolis indique que les kWh supplémentaires sont facturés 20 % de mois que pour les non-abonnés.

En outre, il est possible de régler sur certaines bornes sa recharge par carte bancaire, pass RFID ou smartphone avec une application dédiée.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Recharge électrique, Métropolis, Métropole du Grand Paris

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter