La Mairie de Paris va tester des Toyota hybrides rechargeables

Publié le par

Le 18 mars dernier, Toyota et EDF ont remis les clefs de trois véhicules hybrides rechargeables à la Mairie de Paris. Durant les trois prochaines années, ces véhicules vont être utilisés par différents services de la Mairie, afin de valider la pertinence et les performances de cette technologie parmi les solutions de mobilité durable utilisées dans la capitale. Pour Toyota et EDF, ce nouveau partenariat avec la Mairie de Paris s’inscrit dans le contexte d’une expérimentation menée à grande échelle pour la technologie hybride rechargeable et son infrastructure de charge qui a vu le même type d’expérience déjà menée avec la communauté de Strasbourg.
Ce programme français s’inscrit dans un projet mondial déployé par Toyota avec 600 Prius hybrides rechargeables, également testées au Japon, aux États-Unis, au Canada, en Australie ainsi que dans 17 autres pays européens. L’objectif principal de Toyota est d’accélérer l’étude de la technologie et des performances des véhicules hybrides rechargeables. Le partenariat EDF-Toyota a été mis en place pour l’Europe avec des tests routiers de véhicules hybrides rechargeables en France dès l’automne 2007, puis étendus au Royaume-Uni en 2008. L’expérience à grande échelle menée en France avec le financement de l’ADEME devrait permettre d’obtenir un retour d’expérience éclairant sur le degré d’acceptation des conducteurs de ce nouveau concept automobile pour préparer sa commercialisation prochaine sur une grande échelle. Pour EDF, il s’agit d’évaluer différentes solutions opérationnelles d’infrastructure de charge. Les utilisateurs pourront recharger la batterie de leur véhicule à l’aide des points de charge installés par Sodetrel (filiale à 100% d’EDF) sur les différents sites des Transports Automobiles Municipaux (TAM). Pour leurs déplacements dans Paris et sa proche banlieue, les utilisateurs pourront utiliser les points de charge installés par la Ville de Paris en voirie et dans les parkings publics (entre 150 et 200 au total).
Source : Toyota, EDF, Mairie de Paris et Ademe.

Mots clefs associés à cet article : Toyota, Véhicule hybride, Collectivité locale

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter