La Jeep Renegade se décline en hybride rechargeable

Publié le par

Le SUV du constructeur automobile américain s’enorgueillit d’une nouvelle version hybride rechargeable. Une particularité développée en partenariat avec le groupe numéro un du réseau électrique français, Engie.

Avec la Jeep Renegade plug-in, toute la différence réside sous le capot © Clotilde Gaillard
Avec la Jeep Renegade plug-in, toute la différence réside sous le capot © Clotilde Gaillard

« Future is hybride », scande Jeep en tête de son communiqué annonçant l’avènement de son dernier-né dans la gamme Renegade. Pour cause : exposé jusqu’au 25 septembre au MotorVillage des Champs-Élysées, le SUV le plus baraqué de sa génération cède aux appels du développement durable. Il faut dire que le marché de l’automobile français s’électrifie de plus en plus et, cela, la marque Jeep l’a bien saisi.

Après Peugeot et sa 508, Mitsubishi et son Outlander ou encore Mercedes convertissant ses Classe A et B, c’est donc au tour du légendaire constructeur de 4 x 4 de se lancer dans la course à l’énergie propre. Cette Jeep Renegade « branchée », présentée pour la première fois en France après un passage éclair au Salon de Genève en mars, n’a rien perdu de sa superbe en virant de borne. De 190 à 240 chevaux, son moteur thermique boosté à l’électrique assure une agilité tout terrain ainsi qu’une « efficacité des capacités de franchissement », souligne la marque. Des performances que l’on doit semble-t-il au bloc électrique situé entre les roues arrière afin de garantir un meilleur couple. Offrant une autonomie de 50 kilomètres en 100 % électrique, il peut également être réglé sur trois modes de fonctionnalité différents. Et notamment le « e-save », qui permet d’économiser et de maintenir la charge électrique tout en roulant.

JPEG - 45.8 ko

Service à domicile

En parlant de charge, l’installation d’une Wallbox au format minimaliste rend possible la recharge à domicile. Reliée à l’alimentation générale permise grâce à un partenariat entre Jeep et Engie, la voiture pourra ainsi régénérer ses batteries en un temps réduit de 1 h 30 à 3 heures. Et les particuliers ne seront pas les seuls à pouvoir bénéficier de cet aménagement puisque le gestionnaire du réseau d’énergie l’approuve. Les entreprises qui jetteront leur dévolu sur ce modèle pour leurs flottes, de même que les concessionnaires, pourront se voir équiper d’un boîtier équivalent, bien qu’un peu plus gros. Mais pour certains détails déterminants dans le choix d’un achat, comme les émissions de CO2 en WLTP, il va falloir attendre encore un peu, prévient Jeep. De même que la sortie du Jeep Renegade hybride rechargeable n’aura pas lieu avant le premier semestre 2020. À moins, peut-être, que vous ne le gagniez en jouant au Burger Quiz…

Mots clefs associés à cet article : Jeep, SUV, Véhicule hybride rechargeable

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter