La Ioniq 5 de Hyundai pointe le bout de sa calandre

Publié le par

Alors que sa présentation officielle est prévue pour février, le premier modèle 100 % électrique du constructeur coréen se dévoile (un peu) dans une série de clichés. L’occasion de constater que la Ioniq 5 est la digne réplique du Concept 45…

La Ioniq 5 sera d’ailleurs le premier véhicule reposant sur la plate-forme internationale modulaire électrique (E-GMP) de Hyundai Motor Group. © Hyundai
La Ioniq 5 sera d’ailleurs le premier véhicule reposant sur la plate-forme internationale modulaire électrique (E-GMP) de Hyundai Motor Group. © Hyundai

En août dernier, Hyundai annonçait la création de sa marque Ioniq, une extension entièrement dédiée aux véhicules électriques. Il faut dire que la marque espère se placer en acteur d’une société privilégiant les déplacements durables, et ce en concentrant 10 % du marché des VE en 2025. Avec cette nouvelle appellation distinctive, l’intégration en gamme de trois nouveaux modèles éponymes était donc prévue au cours des quatre prochaines années, dont la première en 2021. Chose promise, chose due, la Ioniq 5 sort littéralement de l’ombre avec trois photos exclusives de sa silhouette, subtilement révélée en clair-obscur.

Un air de concept-car

Ceux qui avaient assisté à la présentation du Concept 45 en 2019, lors du Salon de Francfort, ne s’y tromperont pas en distinguant plus qu’une ressemblance entre le concept-car et le SUV compact Ioniq 5. Le véhicule, qui sera officiellement montré au public le mois prochain, intègre en effet des éléments de design reconnaissables, notamment une signature lumineuse constituée de plus de 250 pixels paramétriques.

Adoptant une esthétique alliant arrêtes tranchantes et courbes épurées, le nouveau modèle électrique de Hyundai divulgue une face avant rehaussée et un capot recouvrant toute la largeur du véhicule, ce qui minimise l’écart entre les panneaux de carrosserie et lui confère un look high-tech. Montée sur des jantes aérodynamiques de 20 pouces, la Ioniq 5 verra « son intérieur conçu avec des matériaux écoresponsables, reflétant ainsi notre engagement à fournir à nos clients de nouvelles solutions de mobilité évoluées respectueuses de l’environnement » a déclaré SangYup Lee, vice-président senior et responsable du centre de design mondial de Hyundai.

Des performances techniques encore à deviner

Cette orientation écoresponsable se ressentira également en termes de motorisation puisque le modèle sera 100 % électrique. La Ioniq 5 sera d’ailleurs le premier véhicule reposant sur la plate-forme internationale modulaire électrique (E-GMP) de Hyundai Motor Group, qui développe un système exclusivement dédié à la nouvelle génération de VE à batterie.

Si Hyundai rentre ainsi dans une nouvelle ère de la mobilité zéro émission, la marque garde le secret de la fiche technique de son SUV compact pour février. Seule une poignée de vidéos promotionnelle, assurant une capacité de recharge en 5 minutes permettant ensuite de parcourir plus de 100 km, a été avancée. De même, la Ioniq 5 devrait être équipée d’une fonction Vehicle-to-Load (V2L) qui transformerait la voiture en une source d’alimentation électrique sur laquelle brancher des objets du quotidien. Des facultés futuristes qui demandent à être éprouvées à l’essai…

Mots clefs associés à cet article : Hyundai, Véhicule électrique, SUV compact, Hyundai Motor Group

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter