La Honda Jazz débarquera en fanfare cet été !

Publié le par

Présentée cet automne durant le 46e Salon de Tokyo, la quatrième génération de la citadine du constructeur japonais Honda dévoile plus intensément son design, inspiré de la philosophie « Yoo no bi ».

La Honda Jazz, quatrième du nom, sera ainsi disponible en Europe dès l’été 2020. (© Honda)
La Honda Jazz, quatrième du nom, sera ainsi disponible en Europe dès l’été 2020. (© Honda)

Elle fait partie des modèles du segment B les plus attendus de l’année 2020. Pourtant, en octobre, lorsque Honda avait introduit sa nouvelle mouture auprès du grand public, la Jazz avait gardé de nombreuses parts de mystère. On savait alors qu’elle serait propulsée par un moteur hybride et disponible en deux versions, dont une déclinaison Crosstar proche du SUV. Aujourd’hui, on apprend qu’elle sera commercialisée à l’été 2020 et que son esthétique se veut plus ascétique.

Consensuelle à l’extérieur, confortable à l’intérieur

Pour réinterpréter ce modèle de citadine emblématique, les ingénieurs de chez Honda n’ont pas vraiment joué la carte de l’audace. Au contraire, la Jazz de nouvelle génération reprend la silhouette homogène de ses devancières, en un peu plus épuré toutefois. Cet allègement se retrouve notamment au niveau des proportions de la calandre, des piliers A et des jantes. Une sobriété stylistique adoptant le concept « Yoo no bi », qui consiste à mettre l’accent sur le confort et la fonctionnalité.

Pour cela, l’habitacle fait la part belle à l’ergonomie avec un tableau de bord où toutes les commandes sont à portée de main du conducteur. En témoigne également l’intégration d’une interface tactile IMH de 9 pouces qui ne gâche pas le champ de vision du pare-brise panoramique.

De même, l’espace arrière, « le plus spacieux de cette catégorie », se dote d’une banquette entièrement rabattable répondant « aux exigences du consommateur moderne », précise la marque. Qui assure avoir également pensé cette voiture « comme une entité ayant le potentiel d’enrichir le quotidien des personnes qui l’utilisent ». Rien que ça…

En route pour le troisième trimestre 2020

Quant à connaître ses performances routières ou son autonomie, la fiche technique reste là aussi très sommaire. On sait simplement que la Honda Jazz et sa robuste version Crosstar seront pourvues d’une motorisation hybride essence-électrique, nommée « e : Technology ».

À défaut d’avoir des informations plus poussées sur ce qui se logera sous le capot de la citadine nippone, on se contentera donc des certitudes apportées par Honda concernant sa date de commercialisation. La Jazz, quatrième du nom, sera ainsi disponible en Europe dès l’été 2020. Elle se positionnera en tant que fer de lance du constructeur dans le cadre de son engagement électrique. Ses prix, eux, devraient être annoncés à l’approche de l’ouverture des carnets de commande.

Mots clefs associés à cet article : Honda, Citadine, Véhicule hybride

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2019

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2019
    COMMANDER