La Ford Fiesta succombe à la micro-hybridation

Publié le par

La citadine américaine reçoit de nouveaux blocs essence plus performants et électrifiés.

La Ford Fiesta s'électrifie (timidement). © Ford
La Ford Fiesta s'électrifie (timidement). © Ford

Ford poursuit le programme d’électrification de sa gamme. Après le lancement de ses SUV électrifiés (Puma, Kuga et Explorer), le constructeur américain s’attaque à la Fiesta, sa citadine à succès, dont il s’est écoulé 227 100 exemplaires l’an dernier en Europe.

Plus concrètement, la petite Fiesta peut désormais être équipée du bloc essence 1.0 l EcoBoost Hybrid, décliné en deux puissances : 125 et 155 chevaux.

En pratique, il s’agit d’une hybridation légère 48 volts puisque le moteur essence précité n’est pas pas associé à un moteur électrique mais à un alterno-démarreur 11,5 kW et à une batterie 48 volts. Celle-ci se recharge « lors des phases de décélération et de freinage et fournit une assistance électrique lors des accélérations, permettant ainsi de réduire la consommation », explique Ford.

Équipement enrichi

Selon le constructeur, équipée de cette technologie, la Fiesta « affiche des émissions de CO2 à partir de 112 g/km et une consommation à partir de 5 l/100 km (WLTP) »

Outre l’introduction au catalogue de ces versions mild hybrid, Ford a mis à jour l’équipement de sa citadine. Selon les versions, la Fiesta reçoit un régulateur de vitesse adaptatif Stop&Go avec reconnaissance des panneaux de signalisation (conduite autonome de niveau 2) un modem 4G permettant de transformer le véhicule en hotspot WiFi, la dernière version du système multimédia, un chargeur de smartphone par induction, un nouveau système de surveillance des angles morts.

La Fiesta Van revient dans la course

Peu connue et diffusée en France, la Ford Fiesta Van est une Fiesta trois portes dépourvue de banquette arrière et dont les vitres latérales sont tôlées. Destinée à un usage professionnel, la citadine offre 1 m3 de chargement et une charge utile de 531 kg.

La Fiesta Van reçoit également sous son capot le bloc 1.0 l Ecoboost Hybrid. Dans sa déclinaison 125 chevaux, le véhicule affiche des rejets de CO2 de 115 g/km et une consommation de 5,1 l/100 km. Elle peut aussi recevoir une version non-hybride du bloc 1.0 l 115 ch mais renonce désormais à la motorisation Diesel 1.5 l TDCi de 85 ch. Proposée en finitions Trend et Sport, la nouvelle Ford Fiesta Van sera disponible à la commande au milieu de l’été.

Mots clefs associés à cet article : Ford, Citadine, Micro-hybridation

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter