La COR s’appuie sur sa flotte pour proposer de l’auto-partage sur son territoire

Publié le par

La communauté d’agglomération de l’ouest rhodanien (COR) a décidé de promouvoir sur son territoire l’électromobilité et l’auto-partage. Désireuse de développer des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle, elle a choisi de rendre disponible à la réservation l’un des véhicules électriques de sa flotte.

Ce nouveau service est basé sur la mise à disposition et la mutualisation d'un véhicule électrique de la flotte de la communauté d'agglomération de l'ouest rhodanien (COR) depuis une station installée à Tarare.
Ce nouveau service est basé sur la mise à disposition et la mutualisation d'un véhicule électrique de la flotte de la communauté d'agglomération de l'ouest rhodanien (COR) depuis une station installée à Tarare.

Pour y parvenir, la collectivité a fait appel à la société Clem’, spécialisée dans l’auto-partage de véhicules électriques et la recharge intelligente associée. Une station d’écomobilité partagée, composée de deux prises et d’un boîtier à clé, a été installée à Tarare (Rhône), commune de 10 600 habitants. Les habitants ont ainsi la possibilité de réserver et d’utiliser une Renault Zoe de la flotte de la COR, mise à leur disposition le soir (de 18 h 00 à 7 h 00 le lendemain matin) et le week-end (du vendredi 18 h 00 au lundi 7 h 00). Ils peuvent également y recharger leur véhicule électrique personnel.

«  Ce service vient compléter l’offre de transport public existante en apportant la souplesse adaptée à des territoires vallonnés comme le sont les Portes du Beaujolais. Inspirée des modèles de mobilité du futur, elle concilie exigences économiques et écologiques. Avec des tarifs financièrement accessibles au plus grand nombre (de 2 à 4 euros de l’heure), le service d’auto-partage exploite un véhicule électrique ayant une autonomie de 150 kilomètres », précise un communiqué de presse.

D’autres stations à suivre ?

Sur la base des retours d’expérience de cette première station, la mise en place de services similaires dans d’autres communes pourra être envisagée par la COR. Pourrait aussi être étudié un pilotage de la charge des véhicules afin de la réaliser en dehors des pics de consommation et en veillant à utiliser 20 % d’énergie renouvelable.

« Déjà innovatrice en la matière, avec le déploiement d’une solution de covoiturage de proximité et le développement de la pratique de l’auto-partage, la COR poursuit ses efforts avec en ligne de mire son objectif de devenir un territoire à énergie positive à l’horizon 2050 » commente Michel Mercier, président de la COR.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Collectivité locale, Autopartage

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter