La BEI débloque une enveloppe de 250 millions d’euros pour ALD

Publié le par

Le leader européen de la location longue durée vient de se voir octroyer un prêt s’élevant à 250 millions d’euros par la Banque européenne d’investissement (BEI). Cet apport financier va permettre à l’entreprise de développer sa gamme de véhicules propres.

Avec ce généreux pécule, ALD va enrichir sa flotte de 15 000 nouveaux véhicules propres.
Avec ce généreux pécule, ALD va enrichir sa flotte de 15 000 nouveaux véhicules propres.

Afin d’accompagner la transition du parc en LLD d’ALD Automotive vers des modèles hybrides et électriques, la BEI vient d’annoncer qu’elle faisait crédit de 250 millions d’euros à la société de location. Avec ce généreux pécule, cet acteur majeur du secteur pourra ainsi délaisser un peu le thermique et enrichir sa flotte de 15 000 nouveaux véhicules respectueux de l’environnement. Ceux-ci seront ensuite mis en LLD à travers de nombreux pays de l’Union européenne, notamment la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne ou encore la Belgique et les Pays-Bas.

Un engagement longue durée

« Le prêt de 250 millions d’euros pour des véhicules utilisant des carburants alternatifs nous permettra d’accélérer notre transition vers une mobilité à faibles émissions dans toute l’Europe » a expliqué Violeta Bulc, commissaire européenne chargée de la mobilité et des transports. Cette subvention fait en effet partie d’un plan nommé « Cleaner Transport Facility » (CTF), initiative commune lancée par la Commission européenne et la BEI en décembre 2016. Par ce programme, les instances européennes entendent lutter contre le changement climatique en impliquant les acteurs du monde automobile qui, d’ici à 2050, auront pour objectif de verdir leur flotte de véhicules individuels.

Une caution que le loueur ALD ne prend pas à la légère, espérant faire figure d’élément moteur, voire pionnier. « Notre volonté est d’être un acteur clé de la transition énergétique […] dans tous les pays où nous sommes présents » a déclaré Gilles Mompe, directeur financier d’ALD. Encouragé par ce partenariat financier, ALD se dit également désireux de renforcer sa stratégie de mobilité durable. Alors que son parc de véhicules dits verts s’élevait à plus de 118 000 fin juin 2019, le loueur ambitionne de posséder « une flotte alternative d’environ 200 000 véhicules sous gestion d’ici à fin 2020 ». Un gage et une vision à long terme qui devraient satisfaire son créancier, la BEI.

Mots clefs associés à cet article : ALD Automotive, Véhicule électrique, Véhicule hybride, Flotte, Marché Europe

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER